Le FMI promet 7,5 millions de dollars au Burundi




Par: Désiré Nimubona , mardi 10 septembre 2013  à 07 : 36 : 48
a

Le Fonds Monétaire International (FMI) vient d’annoncer un décaissement de 7,5 millions de dollars pour le Burundi après la conclusion de la troisième revue du programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC).

La visite qui vient de s’achever avait été conduite par Naoyuki Shinohara , Directeur général adjoint du FMI.

Selon un communiqué vu par Daily Nigeria, l’examen qui vient juste de se clôturer a montré que le pays connait des difficultés liés surtout à l’inflation et des efforts de faire diminuer cette inflation.

Shinohara a déclaré que la dernière autorisation a apporté le total des décaissements au Burundi dans le cadre de l’accord FEC à 22,6 millions de dollars.

« Le Conseil d’administration du FMI a également approuvé une demande de modification des critères de performance pour 2013 », souligne le communiqué rendu public ce lundi.

« Il (le FMI) a également approuvé le critère de réalisation continu sur la dette extérieure non concessionnelle garantie par le gouvernement et la Banque de la République du Burundi, ’’ a t-il ajouté.

Shinohara a déclaré que le Burundi a fait des progrès dans le cadre du programme appuyé par la FEC en dépit de circonstances socio- politiques et économiques difficiles.

Pour ce cadre, les temps au Burundi ne sont pas du tout bonne, mais la volonté y est bien sure d’autant plus que le Gouvernement tente de stabiliser l’inflation et des prix du carburant. La guerre de l’est du Congo est une autre barrière à la bonne croissance économique burundaise.

« Les perspectives économiques à moyen terme restent difficiles, avec des risques de dégradation résultant de l’incertitude de l’environnement externe et l’afflux de réfugiés en raison du conflit dans l’Est du Congo, ’’ a-t-il martelé.

Il a ajouté que l’engagement ferme aux programmes d’ECF, des politiques et des réformes structurelles demeure critique pour une meilleure performance économique.

Il a appelé les autorités à redoubler d’efforts pour améliorer réformes de la gestion financière.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

463 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 2 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 2 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 2 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)