SYGECO plaide encore pour les victimes de l’incendie du marché




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 septembre 2013  à 08 : 47 : 09
a

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme a indiqué que le gouvernement burundais est sensible sur les revendications des commerçants victimes de l’incendie du marché le 27 janvier de cette année. Après, un sit in qui a eu lieu devant les locaux de la CNIDH, Une délégation composée de 7 personnes représentant les commerçants qui ont perdu leurs biens dans l’incendie du marché centrale de Bujumbura a été reçu par le président de la CNIDH, Frère Ntakarutimana Emmanuel.

Au sortir de cet entretien, le président du Syndicat Général des Commerçants a déploré les conditions de vie dans lesquelles se trouvent ces anciens commerçants du marché central. Il a dit qu’outre ces commerçants n’ont pas de stands dans lesquels ils pourraient exercer leurs activités du moins pour ceux qui le peuvent, l’association regrette de constater que le gouvernement n’attache pas d’importance à leurs revendications par ailleurs multiples.

Faux, a rétorqué le président de la CNIDH qui joue les médiations depuis le mois mars de cette année.

Frère Ntakarutimana Emmanuel a indiqué une série d’autorités qu’il a contactées pour que le problème trouve une issue. Selon lui la deuxième vice présidence de la république, le ministère du commerce, et autres sont favorables à ce que les négociations aient lieu pour que les commerçants aient où ils exercent leurs activités commerciales.

Pour Frère Ntakarutimana Emmanuel , le défi d’aujourd’hui pour les victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura est qu’elles aient une confiance envers les institutions en place. Il y a beaucoup de zones d’ombres dans les problèmes qui sont arrivés aux commerçants après l’incendie du marché de Bujumbura. Difficile de dire s’ils seront rétablis dans leurs droits au moment où certains des commerçants ont déprimés selon Audace Bizabishaka.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

201 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi





Les plus populaires
Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 36 %)

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions ,(popularité : 12 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 10 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 8 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 8 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 8 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 8 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 8 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 8 %)