Son 3ème mandat crée polémique




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 13 septembre 2013  à 08 : 34 : 38
a

Les proches du président du président de la république disent qu’ils en appelleront à l’arbitrage par la cour constitutionnelle au moment d’autres acteurs de la vie du pays estiment plutôt que Pierre Nkurunziza aurait violé la loi s’il briguerait un troisième mandat présidentiel.

Au cours d’une série d’interviews que les acteurs de la vie politique ont accordé aux médias burundais regroupés en synergie pour parler de la probable candidature de Pierre Nkurunziza, les avis ont été divergents. Selon ces interlocuteurs, la candidature de Pierre Nkurunziza pour la troisième fois serait synonyme de coup d’Etat parce que le président de la république ce faisant se sera écarté de la loi fondamentale.

Le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, dit qu’il est difficile de dire que cela est vrai puisque le président de la république actuel n’a pas encore été choisi par les congressistes du CNDD-FDD. Onésime Nduwimana, porte-parole du CNDD-FDD, estime que Pierre Nkurunziza aurait raison de se porter candidat à la présidence en 2015 au regard de la constitution actuelle régissant le pays qui lui permet de briguer le second mandat comme il avait été élu au suffrage universel. Cependant, la cour constitutionnelle aura les prérogatives de statuer sur le cas en cas de persistances des divergences de vue.

Le président de l’Alliance des Démocrates pour le Changement, ADC-Ikibiri, Léonce Ngendakumana, a indiqué que Pierre Nkurunziza n’a qu’à choisir entre le respect de la constitution où sa mise à l’écart tout simplement. Pour lui, la constitution est claire en moins qu’il ne s’en écarte.

Le président du barreau des avocats de Bujumbura de sa part n’est pas passé par quatre chemins. Face à une difficulté du genre, la cour constitutionnelle sera qu’on veuille ou non penché du coté de Pierre Nkurunziza si une fois ce litige lui serait confié.

Selon lui, les membres de la cour constitutionnelle sont nommés par le sénat sur proposition du président de la république qu’il serait aberrent d’ attendre de celle - ci un procès qui ne répondra à la satisfaction du peuple burundais.

C’est un secret de polichinelle, Pierre Nkurunziza n’a qu’à faire preuve de retenue et abandonner la course à la présidence pour le troisième mandat.

Au moment où les divergences sont telles, à l’Uprona l’heure est aux intrigues. L’aile Manwangari plaide pour l’absence de la candidature de Pierre Nkurunziza en 2015. Jean Baptiste Manwangari a indiqué qu’à Arusha les acteurs politiques s’étaient convenus que personne n’allait pas dépasser deux mandats.

Double langage à Kumugumya, le président de l’Uprona au mois de mai nous avait dit qu’à l’heure actuelle, Pierre Nkurunziza n’est pas le cheval de bataille à l’Uprona. Aujourd’hui, Charles Nditije a indiqué qu’ils ne se sont pas encore convenus sur ce mandat qui crée polémique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

885 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 25 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays,(popularité : 2 %)

Les Français de Bujumbura ont fêté leur Fête Nationale ce samedi ,(popularité : 2 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 2 %)

Le BNUB change de patron,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Gestion des partis politiques : L’opposition et le pouvoir se jettent le tort ,(popularité : 2 %)