L’espace politique de Rwasa s’élargit




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 14 septembre 2013  à 10 : 57 : 40
a

9 membres du FNL parmi les 14 élus conseillers communaux dans la circonscription de Bururi ne reconnaissent plus Emmanuel Miburo et Jacques Bigirimana à la tête des FNL selon une correspondance qu’ils viennent de rendre publique ce vendredi.

Dans une sortie médiatique de ce vendredi sur Isanganiro, ces membres du FNL estiment que le club MIBURO- BIGIRIMANA roule pour des intérêts du parti CNDD-FDD raison pour laquelle ils s’inscrivent en faux contre eux. Ils disent qu’ils reconnaissent désormais Rwasa Agathon élus légalement et légitimement. Divergence de vue cependant parmi les membres du conseil dans cette province au sein du FNL.

Un parmi les 5 membres des conseils communaux de la province de Bururi du parti FNL servirait d’agent double puisqu’il serait aussi membre du Service National des Renseignements. Cet homme intimiderait les membres du conseil qui ont pris l’option d’aller accueillir Rwasa à son retour dans la vie politique du Burundi. Un autre se serait dans l’entre temps rendu au CNDD-FDD ces derniers années selon les sources sur place.

Depuis que Rwasa Agathon a repris sa carrière politique, des voies commencent à s’élever dans certaines provinces contre le club ‘’MIBURO- BIGIRIMANA’’. A Gitega, certains membres-dirigeants du FNL ont dit qu’ils ne reconnaissent pas ces deux hommes politiques à la tête des FNL. Même scénario dans le fief du FNL, Bujumbura rural, Kayanza, Kanyosha en mairie de Bujumbura, où des membres-dirigeants dudit parti annoncent qu’ils ne reconnaissent pas ce club ‘’MIBURO- BIGIRIMANA’’ sous prétextes qu’ils seraient de mèche avec le parti au pouvoir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1105 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 4 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 3 %)