Les FNL de Muyinga contre le’’ Club Bigirimana –Miburo’’




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 18 septembre 2013  à 14 : 13 : 29
a

Plus de 440 membres du parti FNL viennent d’envoyer une correspondance au représentant du Secrétaire Général des Nations Unies dans laquelle ils lui demandent d’assurer la médiation entre Club Bigirimana –Miburo’’ et Rwasa Agathon pour que ce dernier soit reconnu par gouvernement du Burundi à la tête de ce parti.

Ces personnes estiment à travers ce document que les personnes à la tête de ce parti à savoir le Club Bigirimana –Miburo’’ sont des caisses de résonances du parti CNDD FDD parce qu’ils ont été placés par le gouvernement.

Depuis que Rwasa Agathon a mis fin à son exile intérieur, le club Emmanuel -Jacques ne cesse de perdre de son espace politique. Même si Emmanuel Miburo et Jacques Bigirimana disent qu’ils n’ont pas écho de ces revirements des membres du parti vers Rwasa Agathon, en province de Bururi, Bujumbura et Gitega, ces membres du FNL se désengagent peu à peu du club Miburo Bigirimana qui serait là pour protéger les intérêts du parti CNDD FDD selon eux .

Dans une conférence de presse que ce club a animé ce mardi, Emmanuel Miburo a dit que ces personnes ne sont pas connues au sein du parti. « Nous entendons seulement cela au niveau des médias. Nous sommes un parti politique qui se suffit. S’il y a problème que ces personnes s’adressent aux instances habilitées afin que les difficultés soient résolues », a-t-il souligné.

L’occasion aura été aussi le moment propice pour Emmanuel Miburo, président du parti reconnu par le gouvernement, de plaider pour que Rwasa Agathon réponde des griefs qui lui sont reprochés par la justice Burundaise, reconnaissant certes, qu’il y a des mobiles politiques derrière ce procès et cela est logique en politique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

858 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
La femme burundaise réclamme l’égalité et l’équité des genres,(popularité : 5 %)

L’envoi des soldats burundais au Mali pour bientôt ,(popularité : 5 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 5 %)

Incarcération de deux militants du parti FNL à Kirundo,(popularité : 4 %)

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Le président de l’ADC Ikibri se présente demain devant la justice,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)