Karusi : Des FNL restés sous commande de Rwasa




Par: Désiré Nimubona , mardi 24 septembre 2013  à 15 : 37 : 26
a

Un groupe de membres du parti FNL dans la province de Karusi (est du Burundi) dit avoir resté sous les commandes d’Agathon Rwasa et de n’avoir jamais collaboré avec Emmanuel Miburo, devenu président après la fuite de Rwasa.

Selon un communiqué, signé par 174 personnes, dont certains conseillers communaux, des chefs des groupes d’animations du parti, des leaders des femmes et des jeunes du FNL dans certaines communes de Karusi, il est interdit « à Miburo et consort de se présenter dans la province Karusi sous la casquette du président du FNL, comme il ne l’a jamais fait ».

Tout en demandant aux dirigeants actuels du FNL de restituer la direction du parti à Agathon Rwasa, ils disent que le gouvernement ne devrait pas s’ingérer dans la gestion des partis politiques, à commencer par le FNL.

Le FNL continue de faire face aux conflits internes après le retour d’Agathon Rwasa, le 6 aout dernier sur la scène politique.

Depuis son retour, certains des comités ont décidé de dire au revoir à une équipe qui les avait dirigées depuis la clandestinité de Rwasa en 2010 et à faire allégeance à Agathon Rwasa, devenu une hôte gênante sujet aussi des poursuites judiciaires.

Les raisons, souvent avancées étaient le fait qu’ils s’attendaient à la restauration du leadership de Rwasa, après son retours à Bujumbura.

Dans une conférence de presse animée par Emmanuel Miburo, il y a une dizaine de jours, le président du FNL avait rejeté les déclarations faites par des membres de ce parti sur les médias allant même à croire que certains médias écriraient eux-mêmes ces déclarations.

Selon lui, ceux qui font des déclarations devraient plutôt se confier au parti pour la résolution de leurs problèmes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

911 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 4 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 4 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Le Burundi, absent au 27ème sommet à Kigali pour deux raisons,(popularité : 3 %)

Quelles innovations après deux mandats à la tête du pays ? ,(popularité : 3 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)