Le CNPK en difficultés financières




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 27 septembre 2013  à 14 : 53 : 02
a

« Nous demandons au Centre Neuro Psychiatrique de Kamenge de faire preuve de patience car la question est en train d’être traitée par les ministères concernées avec le ministère des finances en vue de rembourser cette dette estimée à un milliard 26 millions de francs », ce sont les propos du secrétaire permanent au ministère de la solidarité nationale, Sindibutume Célestin, suite à une paralysie qui pourrait avoir lieu au CNPK à cause de cette dette.

Selon Frère Hyppolite Manirakiza, si le ministère de la défense et des anciens combattants, celui de la sécurité publique et enfin celui ayant en charge la solidarité nationale ne remboursent pas cette dette dans l’urgence, les activités du centre pourraient connaitre une paralysie suite à cette dette qui date de près de 2 ans.

Il a déploré le fait que le ministère à la solidarité nationale vienne de passer plus de 2 ans sans payer. De la part de ce responsable du centre, beaucoup de vulnérables croupissent là sans qu’ils puissent rentrer parce que le ministère ne s’est pas encore acquitté de cette obligation.

Frère Hyppolite Manirakiza, demande au gouvernement de s’acquitter de ce payement et en particulier de faire preuve d’innovations en vue développer ce secteur des malades mentaux. « Les bailleurs de fonds pourraient être sensibles à cette innovation parce que le Burundi vient de sortir des affres de la guerre », a t il souligné.

Sans toutefois indiquer quand le problème trouvera une issue le secrétaire permanent au ministère à la solidarité nationale plaide pour la patience. « Les autorités du Centre Neuro Psychiatrique de Kamenge sont des chrétiens, nous leur demandons de ne pas chasser ces patients vaille que vaille », a-t-il souligné. Le ministère à la solidarité nationale accuse à lui seul en l’espace de deux ans une dette de plus de 641.800.000fbu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

297 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 11 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 5 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 5 %)

Village de paix sans pain à Nyarunazi,(popularité : 4 %)

Les enfants inquiets de la situation au Burundi,(popularité : 4 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 4 %)

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 4 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 4 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 4 %)