Le CNPK en difficultés financières




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 27 septembre 2013  à 14 : 53 : 02
a

« Nous demandons au Centre Neuro Psychiatrique de Kamenge de faire preuve de patience car la question est en train d’être traitée par les ministères concernées avec le ministère des finances en vue de rembourser cette dette estimée à un milliard 26 millions de francs », ce sont les propos du secrétaire permanent au ministère de la solidarité nationale, Sindibutume Célestin, suite à une paralysie qui pourrait avoir lieu au CNPK à cause de cette dette.

Selon Frère Hyppolite Manirakiza, si le ministère de la défense et des anciens combattants, celui de la sécurité publique et enfin celui ayant en charge la solidarité nationale ne remboursent pas cette dette dans l’urgence, les activités du centre pourraient connaitre une paralysie suite à cette dette qui date de près de 2 ans.

Il a déploré le fait que le ministère à la solidarité nationale vienne de passer plus de 2 ans sans payer. De la part de ce responsable du centre, beaucoup de vulnérables croupissent là sans qu’ils puissent rentrer parce que le ministère ne s’est pas encore acquitté de cette obligation.

Frère Hyppolite Manirakiza, demande au gouvernement de s’acquitter de ce payement et en particulier de faire preuve d’innovations en vue développer ce secteur des malades mentaux. « Les bailleurs de fonds pourraient être sensibles à cette innovation parce que le Burundi vient de sortir des affres de la guerre », a t il souligné.

Sans toutefois indiquer quand le problème trouvera une issue le secrétaire permanent au ministère à la solidarité nationale plaide pour la patience. « Les autorités du Centre Neuro Psychiatrique de Kamenge sont des chrétiens, nous leur demandons de ne pas chasser ces patients vaille que vaille », a-t-il souligné. Le ministère à la solidarité nationale accuse à lui seul en l’espace de deux ans une dette de plus de 641.800.000fbu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

276 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Les personnes vivant avec le handicap demandent le respect de leur droit pour une autonomie effective,(popularité : 2 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)

Kirundo : La famine encore une fois à la porte ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !,(popularité : 2 %)

Droits de l’homme : Nouvelle contribution au nom de « solidarité locale » !,(popularité : 2 %)