Les bourses d’excellence victimes des accords d’Arusha




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 28 septembre 2013  à 12 : 54 : 19
a

Certains élèves qui ont eu plus de 70% à l’examen d’Etat de l’année écoulée déplorent les deux poids deux mesures utilisés par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans l’octroi des bourses d’études.

Au cours d’une série d’interview que ces élèves ont accordé à la Radio Isanganiro ce vendredi, certains étudiants ont indiqué que les bourses d’études sont accordées en catimini. « J’avais eu 73 % à l’examen d’Etat. J’ai eu écho de certaines personnes qui ont bénéficié des bourses d’études alors qu’elles avaient eu à l’examen d’Etat une note inférieur à la mienne », a déploré l’un de ces élèves.

De la part de ces élèves, cette pratique risque de pousser les étudiants à reléguer à l’écart le courage intellectuel car désormais les fruits du mérite intellectuel seront écartés.

Denise Rukundo , Chef de service du Bureau des Bourses et Stages confirme effectivement cette pratique. Selon elle, c’est le contenu de la constitution burundaise qui est mis en avant pour statuer sur les cas de bourse d’étude d’excellence. En plus des critères de la note à l’examen d’Etat la province d’origine du candidat et l’ethnie et de genre sont aussi mis en avant dans le choix des candidats pour favoriser les équilibres voulus par Arusha, précise t- elle.

La réponse au sein du ministère de tutelle est telle au moment les équilibres dont il est question concernent uniquement les postes politiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

576 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 46 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 34 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 18 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 15 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Burundi : Le post fondamental crée des ennuis........,(popularité : 3 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 3 %)