Les bourses d’excellence victimes des accords d’Arusha




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 28 septembre 2013  à 12 : 54 : 19
a

Certains élèves qui ont eu plus de 70% à l’examen d’Etat de l’année écoulée déplorent les deux poids deux mesures utilisés par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans l’octroi des bourses d’études.

Au cours d’une série d’interview que ces élèves ont accordé à la Radio Isanganiro ce vendredi, certains étudiants ont indiqué que les bourses d’études sont accordées en catimini. « J’avais eu 73 % à l’examen d’Etat. J’ai eu écho de certaines personnes qui ont bénéficié des bourses d’études alors qu’elles avaient eu à l’examen d’Etat une note inférieur à la mienne », a déploré l’un de ces élèves.

De la part de ces élèves, cette pratique risque de pousser les étudiants à reléguer à l’écart le courage intellectuel car désormais les fruits du mérite intellectuel seront écartés.

Denise Rukundo , Chef de service du Bureau des Bourses et Stages confirme effectivement cette pratique. Selon elle, c’est le contenu de la constitution burundaise qui est mis en avant pour statuer sur les cas de bourse d’étude d’excellence. En plus des critères de la note à l’examen d’Etat la province d’origine du candidat et l’ethnie et de genre sont aussi mis en avant dans le choix des candidats pour favoriser les équilibres voulus par Arusha, précise t- elle.

La réponse au sein du ministère de tutelle est telle au moment les équilibres dont il est question concernent uniquement les postes politiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

596 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 66 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 9 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 7 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 6 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 5 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

BUBANZA : Plus de 40 millions de Fbu détournés dans le CAPRIMU.,(popularité : 3 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 3 %)

Les revendications salariales ont-elles raison d’avoir lieu ? ,(popularité : 3 %)