Giharo a déjà accueilli plus de 14milles burundais refoulés par la Tanzanie




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 30 septembre 2013  à 18 : 39 : 00
a

Certaines personnes parmi 14 milles refoulées de la Tanzanie ces derniers jours plaident pour une assistance parce qu’elles n’ont rien amené avec elles dès qu’elles ont été refoulées par ce pays.

Ces personnes disent qu’elles ne connaissent pas leurs communes ou province d’origine. D’autres indiquent qu’à leur arrivée au pays elles ont retrouvé leurs terres occupées par les autres raison pour laquelle elles ont choisi Giharo, la commune la plus vaste du pays pour accueil.

Jusqu’à présent seul la Croix Rouge et les agents de la ligue Iteka s’investissent dans les difficultés que vivent ces personnes selon l’administrateur sur place.

Dans l’entre temps, ceux qui plaident pour ces personnes sont en premier lieu les personnes qui vivent dans les camps des rapatriés de cette commune.

« C’est une souffrance que nous avons vécue raison pour laquelle nous demandons au pouvoir de Bujumbura et aux Organisations Non Gouvernementales de leur prêter assistance », ont-elles indiquées.

Pour elles, il est difficile de s’intégrer sans avoir des moyens quant l’on arrive aussi fraichement dans un pays. Ces personnes refoulées par la Tanzanie continuent à venir au Burundi. Elles sont en particulier accueillies par les provinces du Burundi, frontalière avec la Tanzanie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

La Centrale Hydroélectrique de Ruvyironza endommagée,(popularité : 2 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 2 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 2 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 2 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 2 %)

Ouverture de l’année académique à l’ENS sur fond de manque de moyens ,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 2 %)