Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat




Par: Désiré Nimubona , lundi 5 décembre 2011  à 16 : 22 : 31
a

L ’Organisation de lutte contre la corruption et les malversations économiques, OLUCOME, appelle les bailleurs à ne plus assister au budget de fonctionnement de l’Etat Burundais, mais plutôt appuyer les projets de développement des citoyens.

« Certains agents de l’administration détournement les avoirs de l’Etat ce, qui nous pousse à être classé pays le plus corrompus de la région de l’Afrique de l’Est », a souligné Rufyiri Gabriel, président de l’Olucome, dans une interview ce lundi matin à Bujumbura.

Il déplore que le budget de l’Etat depuis 2004 a été revue à la hausse entre trois et quatre fois au moins, mais que les conditions de vie des burundais sont restées les mêmes.

« L’indice de Développement Humain du PNUD a classé le Burundi parmi les pays les plus pauvres du monde alors que le budget de l’Etat ne cesse d’être revu à la hausse », souligne-t-il, ajoutant que dans le budget 2012, au moins 70% du budget sont alloués au budget de fonctionnement pour l’exercice 2012, alors que presque tous les projets de développement ne sont plus assistés.

Cette organisation trouve que tous les avantages sont entre les mains des dignitaires qui ne payent même pas les impôts, alors que les petits paysans continuent à payer le lourd tribut suite à la pauvreté qui se repend à une vitesse supérieure.

« Seuls les petits fonctionnaires payent les impôts sur leurs salaires alors que leur vie est la galère, deux burundais sur trois vivent sous le seuil de la pauvreté », a-t-il martelé, ajoutant que les impôts qui proviennent de ces petits commerçants et paysans ne seront pas à mesure de satisfaire les besoins de l’Etat pour l’année 2012.

Le Burundi a commencé la semaine dédiée à la lutte contre la corruption. L’Olucome et les autres organisations de la société civile burundaise ont demandé, lors de l’ouverture de cette semaine, de revoir certains textes qui empêchent la brigade de lutte contre la corruption d’être efficace.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1429 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 19 %)

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité,(popularité : 12 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 10 %)

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen ,(popularité : 7 %)

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés ,(popularité : 7 %)

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie ,(popularité : 5 %)

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 5 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Office du Thé du Burundi lance une nouvelle ligne du thé vert,(popularité : 4 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 4 %)