Marché Chez Sioni : les commerçants se solidarisent avec les victimes de l’OBR




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 2 octobre 2013  à 15 : 02 : 20
a

En soutien à plus de 200 vendeurs de pagnes dont leurs stands ont été fermés par les agents de l’Office Burundais des Recettes, d’autres commerçants ont fermé leurs stands ce mardi. Ces commerçants estiment que d’ici peu ils risquent d’être victimes du sort de ces vendeuses de pagnes eux aussi. Elles conditionnent la reprise des activités avec l’ouverture des stands qui ont été fermés par l’OBR.

Pour ces femmes, l’OBR est en train d’utiliser deux poids deux mesures en fermant ces stands parce que si corruption il y avait eu effectivement, certains agents de l’Office Burundais des Recettes et des éléments de la police sont aussi probablement impliqués dans ces tricheries. ils s’étonnent pourquoi ces gens ne sont pas sous les verrous.

Le président de la Ligue Iteka , une association burundaise de défense des droits de l’homme, Joseph Ndayisaba, estime qu’il y a anguille sous roche au regard de la façon dont cette institution travaille. Selon lui, la grogne des commerçants existe au Burundi seulement au moment où les pays membres de l’Est African Community dont le Burundi fait partie sont censés être régis par les mêmes obligations fiscales.

Certains agents de l’OBR seraient corrompus selon ce défenseur des droits de l’homme. Pour lui, les commerçants devraient être sensibilisés sur la façon dont ils travaillent au lieu de recourir aux intimidations pendant la collecte des recettes.

Cette manière de faire constitue souvent une brèche pour la corruption de ces agents de l’OBR.

Les autorités de l’OBR disent de leur coté que jusqu’à présent les personnes corrompues existeraient dans cette institution. Elles demandent à ceux qui en seraient capables d’aviser l’OBR des probables cas .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

317 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 13 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Suspension de la coopération Germano -Burundaise : manque à gagner de 54 milliards de FBU ,(popularité : 4 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

Les femmes font avancer le pays ,(popularité : 3 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 3 %)

L’économie du pays va decrescendo ,(popularité : 3 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 3 %)