Le fond logement pour enseignants en difficultés financières




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 7 octobre 2013  à 06 : 55 : 47
a

Le président du syndicat Collectif National du Personnel Enseignant du Secondaire indique que le Fond Logement pour le Personnel Enseignant ne fonctionne pas normalement à cause de trop de garantie bancaire qu’elles exigent envers ce Fond pour lui accorder des crédits.

Alors que le monde célèbre la journée internationale dédiée à l’enseignant ce samedi 5 octobre, les enseignants en Mairie de Bujumbura ont célébré cette fête sur fond de revendications pour plus d’améliorations de leurs conditions de travail. Emmanuel Mashandari a indiqué que l’une des tares pour les enseignants au Burundi est l’absence d’accès à un crédit logement suffisant à l’instar des autres fonctionnaires burundais.

Il a indiqué que jusqu’à présent tous les enseignants ne sont pas imprégnés de l’importance qu’accorde ce fond. Aujourd’hui, sur un total de plus de 65 milles enseignants au Burundi, seulement plus de 7 milles ont adhéré dans ce Fond pour payer mensuellement 5 milles francs selon Emmanuel Mashandari.

Ce fond ne peut pas octroyer un crédit logement de manière suffisante d’une part parce que les enseignants touchent un salaire insuffisant et d’autre part parce que les banques exigent un taux de garantie bancaire élevé a indiqué Emmanuel Mashandari. « Très récemment, la Banque de Gestion et de Financement et la Banque Commerciale du Burundi nous ont exigé une garantie de 950 millions avant de nous accorder un crédit de deux milliards.

C’est difficile de collecter une somme aussi colossale en peu de temps », a souligné Le président du syndicat Collectif National du Personnel Enseignant du Secondaire. Pour lui, le gouvernement devrait aussi appuyer les enseignants en envoyant dans ce fond une certaine somme d’argent afin que la question du logement enseignant puisque jusqu’à présent le problème est toujours posé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

601 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 11 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 11 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 11 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 10 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 10 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 10 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 10 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 10 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 9 %)