Le fond logement pour enseignants en difficultés financières




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 7 octobre 2013  à 06 : 55 : 47
a

Le président du syndicat Collectif National du Personnel Enseignant du Secondaire indique que le Fond Logement pour le Personnel Enseignant ne fonctionne pas normalement à cause de trop de garantie bancaire qu’elles exigent envers ce Fond pour lui accorder des crédits.

Alors que le monde célèbre la journée internationale dédiée à l’enseignant ce samedi 5 octobre, les enseignants en Mairie de Bujumbura ont célébré cette fête sur fond de revendications pour plus d’améliorations de leurs conditions de travail. Emmanuel Mashandari a indiqué que l’une des tares pour les enseignants au Burundi est l’absence d’accès à un crédit logement suffisant à l’instar des autres fonctionnaires burundais.

Il a indiqué que jusqu’à présent tous les enseignants ne sont pas imprégnés de l’importance qu’accorde ce fond. Aujourd’hui, sur un total de plus de 65 milles enseignants au Burundi, seulement plus de 7 milles ont adhéré dans ce Fond pour payer mensuellement 5 milles francs selon Emmanuel Mashandari.

Ce fond ne peut pas octroyer un crédit logement de manière suffisante d’une part parce que les enseignants touchent un salaire insuffisant et d’autre part parce que les banques exigent un taux de garantie bancaire élevé a indiqué Emmanuel Mashandari. « Très récemment, la Banque de Gestion et de Financement et la Banque Commerciale du Burundi nous ont exigé une garantie de 950 millions avant de nous accorder un crédit de deux milliards.

C’est difficile de collecter une somme aussi colossale en peu de temps », a souligné Le président du syndicat Collectif National du Personnel Enseignant du Secondaire. Pour lui, le gouvernement devrait aussi appuyer les enseignants en envoyant dans ce fond une certaine somme d’argent afin que la question du logement enseignant puisque jusqu’à présent le problème est toujours posé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

563 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 40 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)