Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces




Par: Désiré Nimubona , mardi 6 décembre 2011  à 17 : 51 : 06
a

Le vice-président du parti Frodebu, Fréderic Bamvuginyumvira se montre très content de la récente sortie médiatique du sénat belge sur la nécessité des négociations inter-burundaises pour que le pays ne sombre pas encore une fois dans des cycles infernal des violences.

« On croyait que ce que l’opposition disait n’était pas entendu et voilà que la Belgique l’a entendu », a déclaré le vice-président du parti Frodebu, monsieur Bamvuginyumvira.

Selon lui, ce que la commission du sénat belge a recommandé au gouvernement burundais est juste ce que les partis de l’opposition réunis au sein de l’ADC-Ikibiri avaient demandé depuis plus d’une année au gouvernement burundais.

Le sénat belge avait demandé au gouvernement burundais de commencer des pourparlers avec l’opposition burundaise pour éviter un bain de sang, dans un pays qui venait de passer plus de dix ans dans une guerre civile qui a coûté la vie à plusieurs milliers de gens.

L’ancienne métropole du Burundi avait aussi demandé aux partis de l’opposition de rejoindre le forum des partis politiques déjà existant pour traiter leurs préoccupations.

Le Conseil National des Bashingantahe (notables) vient également de demander au gouvernement burundais de condamner avec la dernière énergie les crimes de sang de ces derniers jours. Il fait aussi un appel aux politiciens burundais de s’asseoir ensemble pour des négociations, pour mettre un terme au bain de sang qui prend une ampleur inquiétante ces derniers jours au Burundi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1457 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 45 %)

Cossan Kabura : La réunification des ailes du PALIPEHUTU reste possible,(popularité : 22 %)

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 21 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 16 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 16 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 15 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 15 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 14 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)