Qui seraient les auteurs de la mauvaise gouvernance au Burundi ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 octobre 2013  à 14 : 51 : 34
a

Le parti UPD-Zigamibanga estime que la perception des recettes en violation de la loi, les scandales de corruptions autour de la concession du port de Bujumbura, les exercices physiques attribués à certains des jeunes imbonerakure, constituent certaines des tares dans la gouvernance politique et économique dont se rendent coupables les partis qui sont gouvernement à savoir l’UPRONA et le CNDD FDD.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce mercredi , le président de l’Union pour la Paix et le Développement, un parti de l’opposition politique burundaise et membre de l’Alliance pour la Paix et le Développement, ADC-Ikibiri, a relevé une série de manquement dans la gouvernance économique et politique au cours de ces trois derniers mois.

Pour Chauvineau Mugwengezo, la sécurité aura été relativement bonne ces trois derniers mois parce que personne n’a jusqu’ici revendiqué les attaques contrairement au trimestre passé. Hélas, les gestes des imbonerakure, gestes à travers lesquels ils tabassent les citoyens pour des mobiles politiques, laissent à désirer et ne prédisent pas du tout une bonne issue pour les élections de 2015.

« Aujourd’hui, nous n’entendons pas du tout leur laisser un champ libre pendant les élections de 2015 à l’instar de 2010 mais nous doutons aussi de la possibilité pour que ces élections aient lieu sans entraves » a-t-il souligné.

De la part Chauvineau Mugwengezo, une des entraves à la bonne gouvernance politique et économique au Burundi est bel bien le report aux calendes grecques de la feuille de route qui était fruit d’une médiation du Bureau des Nations Unies au Burundi entre les acteurs politiques burundais en mars2013.

L’UPRONA et le CNDD-FDD sont inéluctablement responsables des dérives de la mauvaise gouvernance actuelle selon cet opposant politique de Bujumbura.

Ce parti politique organise pour la première fois une conférence du genre au moment une organisation de la société civile appelée Observatoire de l’Action Gouvernementale fait sortir une étude relative à la gouvernance au cours de chaque trimestre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

457 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 7 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 5 %)

Destitution du Président du parti FROLINA,(popularité : 3 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 2 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)