20 ans après sa mort , les acquis de la démocratie sont là




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 octobre 2013  à 16 : 21 : 30
a

Les anciens compagnons politiques de feu Melchior Ndadaye se disent satisfaits des acquis de la démocratie malgré les difficultés liées à la gouvernance politique actuelle.

Dans une conférence publique de ce vendredi sur les thèmes « La démocratie 20 ans après la mort de Ndadaye Melchior », les membres de ce parti ont dit que d’autres formations politiques, dont l’Uprona lui-même, osent parler de démocratie alors qu’à l’époque l’idée semblait inédite.

Aujourd’hui malgré les difficultés autour de la gouvernance économique et politique, il n’y a plus des citoyens de seconde zone. il y a un partage équitable des droits civils et politiques contrairement à il y a 20 ans selon eux.

Pour Sylvestre Ntibantunganya, les acquis d’Arusha, notamment l’organisation et le fonctionnement des services de sécurité, sont l’œuvre du parti FRODEBU.

Selon Sylvestre Ntibantunganya , il se pose cependant un problème de vision politique pour ce pays au sein de la jeunesse burundaise et en particulier des hommes politiques d’aujourd’hui et c’est la raison d’être de cette manipulation. Pour lui, et en particulier pour Jean Marie Ngendahayo, la jeunesse burundaise manque d’ambition politique.

Les jeunes burundais devraient savoir que la croissance démographique, son emplacement sur la frontière avec la République Démocratique du Congo, un pays plein de richesse minière mais vide d’hommes, se répercuteront inéluctablement sur la gestion politique du Burundi. Les burundais doivent être clairvoyants pour être utile au pays selon ces participants.

« Ne nous demandez pas comment nous avons fait pour sortir du néant. Vous avez intérêt à étudier. C’est cela qui va vous rendre grand. Ne pensez pas qu’en élisant telle ou telle autre personne pour des raisons ethniques ou régionales vous auriez rendu service à ce pays. Vous avez intérêt à vous former » a martelé Jean Marie Ngendahayo, le compagnon de lutte politique du héro de la Démocratie au Burundi.

Le manque de clairvoyance politique, l’égoïsme poussé à outrance et l’absence de respect mutuel » sont certaines des raisons qui sont à la base des ailes et des divergences internes au sein du parti de Ndadaye Melchior le Front pour la Démocratie au Burundi selon Sylvestre Ntibantunganya.

Certains partis politique qui se réclament de ses idéaux ont été absents dans cette conférence publique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

488 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Le parti UPRONA battu dans les législatives du 29 juin 2015,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 3 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 3 %)

Des enseignements ‘’diversions’’ du CNDD – FDD ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri insiste toujours pour les négociations avec le Gouvernement,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Sa décision ne rime pas avec la constitution,(popularité : 3 %)