20 ans après sa mort , les acquis de la démocratie sont là




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 octobre 2013  à 16 : 21 : 30
a

Les anciens compagnons politiques de feu Melchior Ndadaye se disent satisfaits des acquis de la démocratie malgré les difficultés liées à la gouvernance politique actuelle.

Dans une conférence publique de ce vendredi sur les thèmes « La démocratie 20 ans après la mort de Ndadaye Melchior », les membres de ce parti ont dit que d’autres formations politiques, dont l’Uprona lui-même, osent parler de démocratie alors qu’à l’époque l’idée semblait inédite.

Aujourd’hui malgré les difficultés autour de la gouvernance économique et politique, il n’y a plus des citoyens de seconde zone. il y a un partage équitable des droits civils et politiques contrairement à il y a 20 ans selon eux.

Pour Sylvestre Ntibantunganya, les acquis d’Arusha, notamment l’organisation et le fonctionnement des services de sécurité, sont l’œuvre du parti FRODEBU.

Selon Sylvestre Ntibantunganya , il se pose cependant un problème de vision politique pour ce pays au sein de la jeunesse burundaise et en particulier des hommes politiques d’aujourd’hui et c’est la raison d’être de cette manipulation. Pour lui, et en particulier pour Jean Marie Ngendahayo, la jeunesse burundaise manque d’ambition politique.

Les jeunes burundais devraient savoir que la croissance démographique, son emplacement sur la frontière avec la République Démocratique du Congo, un pays plein de richesse minière mais vide d’hommes, se répercuteront inéluctablement sur la gestion politique du Burundi. Les burundais doivent être clairvoyants pour être utile au pays selon ces participants.

« Ne nous demandez pas comment nous avons fait pour sortir du néant. Vous avez intérêt à étudier. C’est cela qui va vous rendre grand. Ne pensez pas qu’en élisant telle ou telle autre personne pour des raisons ethniques ou régionales vous auriez rendu service à ce pays. Vous avez intérêt à vous former » a martelé Jean Marie Ngendahayo, le compagnon de lutte politique du héro de la Démocratie au Burundi.

Le manque de clairvoyance politique, l’égoïsme poussé à outrance et l’absence de respect mutuel » sont certaines des raisons qui sont à la base des ailes et des divergences internes au sein du parti de Ndadaye Melchior le Front pour la Démocratie au Burundi selon Sylvestre Ntibantunganya.

Certains partis politique qui se réclament de ses idéaux ont été absents dans cette conférence publique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

520 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 46 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 30 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 28 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 27 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 27 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 23 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 22 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 22 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 21 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 21 %)