Perquisition des pagnes au marché chez Sion




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 octobre 2013  à 08 : 07 : 07
a

L’Office Burundais des Recettes en collaboration avec la police en Mairie de Bujumbura ont ouvert près de 200 stands du marché chez Sion ce samedi très tôt le matin à l’insu des propriétaires et ont porté les biens qui s’y trouvaient. Sans plus de précisions, elles disent qu’au moins 4 véhicules de type Fuso ont quitté le marché avec à bord des caisses de pagnes.

Cette opération qui a eu lieu en catimini laisse dans le désarroi ces femmes. Elles sont pour le moment dépourvu de tout comme elles le disent parce qu’elles étaient pour la plupart victimes de l’incendie du marché de Bujumbura. Les cris de douleurs, les gémissements et surtout les inquiétudes envers le lendemain étaient certaines des lamentations de ces personnes. Elles déplorent aussi de l’absence d’attention à leurs préoccupations.

Dans l’après midi de ce samedi certaines de ces femmes sont allées faire un sit in devant les locaux abritant les Nations Unies au Burundi pour exprimer leur mécontentement envers Bujumbura insensibles à leurs revendications au moment où la pauvreté fait des ravages dans ce pays.

Pour Audace Bizabishaka, c’est malheureux de constater que les policiers et les agents de l’OBR aient perquisitionné tous les pagnes à l’insu des propriétaires et au moment les discussions en cours sur les probables fraudes n’avaient pas encore terminé. Le moins était qu’ils en soient avertis.

Ces femmes en général étaient présumées fraudeuses des pagnes. Avant de faire arriver leurs biens au marché chez Sion, elles ont effectivement dit qu’elles corrompent les policiers et les agents de l’OBR. Ces stands venaient de passer trois semaines fermées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

307 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Qui se retire du financement du budget 2016 ?,(popularité : 4 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 4 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Internet à haut débit : NT Global et Avanti Plc arrivent au Burundi,(popularité : 3 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 3 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 3 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 3 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 3 %)

PARCEM s’interroge sur l’avenir des marchés réhabilités et la gestion de salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 3 %)