Perquisition des pagnes au marché chez Sion




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 octobre 2013  à 08 : 07 : 07
a

L’Office Burundais des Recettes en collaboration avec la police en Mairie de Bujumbura ont ouvert près de 200 stands du marché chez Sion ce samedi très tôt le matin à l’insu des propriétaires et ont porté les biens qui s’y trouvaient. Sans plus de précisions, elles disent qu’au moins 4 véhicules de type Fuso ont quitté le marché avec à bord des caisses de pagnes.

Cette opération qui a eu lieu en catimini laisse dans le désarroi ces femmes. Elles sont pour le moment dépourvu de tout comme elles le disent parce qu’elles étaient pour la plupart victimes de l’incendie du marché de Bujumbura. Les cris de douleurs, les gémissements et surtout les inquiétudes envers le lendemain étaient certaines des lamentations de ces personnes. Elles déplorent aussi de l’absence d’attention à leurs préoccupations.

Dans l’après midi de ce samedi certaines de ces femmes sont allées faire un sit in devant les locaux abritant les Nations Unies au Burundi pour exprimer leur mécontentement envers Bujumbura insensibles à leurs revendications au moment où la pauvreté fait des ravages dans ce pays.

Pour Audace Bizabishaka, c’est malheureux de constater que les policiers et les agents de l’OBR aient perquisitionné tous les pagnes à l’insu des propriétaires et au moment les discussions en cours sur les probables fraudes n’avaient pas encore terminé. Le moins était qu’ils en soient avertis.

Ces femmes en général étaient présumées fraudeuses des pagnes. Avant de faire arriver leurs biens au marché chez Sion, elles ont effectivement dit qu’elles corrompent les policiers et les agents de l’OBR. Ces stands venaient de passer trois semaines fermées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

333 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 4 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 4 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 4 %)

OLUCOME : Un projet de loi sur la presse contre la tolérance zéro à la corruption ,(popularité : 4 %)

Anguille sous roche dans le commerce intra régional,(popularité : 4 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 4 %)

Révision budgétaire au mois de juin suite manque des recettes ,(popularité : 4 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 4 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 3 %)