Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


20 ans après, où est la justice ?




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 octobre 2013  à 08 : 30 : 21
a

« Ndadaye Melchior à l’époque président de la république du Burundi n’a pas été tué par uniquement deux personnes. Sur 92 personnes présumées accusées de ce coup d’Etat qui avaient été arrêtées, deux caporaux seulement sont en prisons », ce sont les propos de Léonce Ngendakumana, président du parti Frodebu qui regrette aujourd’hui de constater que 20 ans après la mort du héros de l’indépendance du Burundi la vérité dans la recherche de la justice reste sans issue.

Selon lui, il est difficile de comprendre pourquoi la justice burundaise ne donne pas la lumière sur cet homme qui a été tué dans un camp militaire.

Dans une interview qu’il accordée à la Radio Isanganiro ce dimanche, Léonce Ngendakumana a indiqué que l’espoir qu’ils avaient envers Bujumbura sur ce dossier des auteurs de la mort de Ndadaye Melchior et de ces proches collaborateurs dans la nuit la plus longue du 20 au 21 octobre a été reporté aux calendes grecques particulièrement avec l’arrivée du CNDD-FDD dans les institutions de l’Etat.

« Ça fait près de 13 ans que le parti Frodebu et les familles des victimes ont porté plainte au niveau de la cour suprême, mais le délai d’attente du déroulement du procès a déjà dépassé. Même six militaires qui devraient témoigner ont été libérés par le pouvoir politique de Bujumbura sous prétexte que ce procès sera entendu dans le cadre de la vérité et réconciliation », a-t-il souligné.

Ndadaye Melchior, 1er président burundais démocratiquement élu a été tué dans une tentative de coup d’état militaire pendant la nuit du 20 au 21 octobre 1993 par des éléments de l’armée de cette époque, considérée comme mono-ethnique. Ce coup a été suivi par une guerre civile, avec des motifs ethniques entre les burundais prenant le devant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

614 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 59 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 17 %)

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR,(popularité : 13 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 13 %)

Le Conseil des Evêques Catholiques du Burundi appelle encore une fois au dialogue inclusif ,(popularité : 13 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 13 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 12 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 12 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 12 %)