Quelle issue de la CVR avec Busokoza comme première vice président ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 22 octobre 2013  à 18 : 14 : 30
a

Willy Nyamitwe, le porte parole adjoint de Pierre Nkurunziza estime que l’honorable Busokoza Bernard ne peut pas constituer une entrave à la Commission Vérité et Réconciliation attendue par les burundais à cause de sa probable responsabilité dans le coup d’Etat d’octobre 1993.

Au cours d’une interview exclusive qu’il accordée à la Radio Isanganiro ce mardi au moment même où Busokoza Bernard était l’hémicycle de Kigobe pour prêter serment comme premier vice président de la république devant Pierre Nkurunziza, Willy Nyamitwe a indiqué que cette fonction qu’il occupe depuis le 22 octobre 2013 n’est pas aussi importante que lorsqu’il était parlementaire élu dans la circonscription de Bururi.

A la question de savoir si la présence de cet homme politique à coté des autres personnalités qui auraient les mains entachées de sang ne risque pas de constituer une entrave dans la recherche de la vérité sombre sur le Burundi, le porte parole adjoint de Pierre Nkurunziza est clair : les personnes qui auraient participé d’une manière ou d’une autre dans le passé sombre de ce pays sont ensemble depuis que les mouvements rebelles , les militaires burundais et autres personnes ont décidé de se mettre ensemble.

Willy Nyamitwe interpelle les burundais à avoir confiance dans le projet de loi aujourd’hui sur la table du parlement. Pour lui, au lieu de dire que cette coalition UPRONA et CNDD-FDD vient donner libre cours à l’impunité la CVR pourra dénouer les incompréhensions actuelles entre les hutu et les tutsi qui à l’époque se regardaient en chien de faïence. Selon lui, plutôt la réconciliation s’annonce petit à petit.

Un tel tollé autour de la CVR a lieu après que Pierre Nkurunziza ait accepté la candidature de Bernard Busokoza comme premier vice président de la république du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

946 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 10 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 9 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 6 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 6 %)

FORSC : L’Unité Nationale se cherche encore,(popularité : 6 %)

Nyanza Lac vit aussi la dense de certains imbonerakure ,(popularité : 6 %)

Kayanza : Les débats pour les élections de 2015 au deuxième jour,(popularité : 6 %)

Les relations sino-Burundaise sont bonnes ,(popularité : 6 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 6 %)

L’UE prête à accompagner les élections de 2015,(popularité : 6 %)