Polémique autour d’une candidature à la veille des élections à l’UB




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 22 octobre 2013  à 18 : 13 : 57
a

Alors que les étudiants vont élire le 23 courant leur représentant à l’Université du Burundi, les étudiants divergent sur la présence d’Arakaza Armel, un jeune étudiant de la deuxième année en Mathématiques au poste de Fraternité des Etudiants de Rumuri , FER.

Dans la matinée de ce lundi, la police a même empêché que les discussions autour du refus de la candidature d’Arakaza Armel entre les étudiants continuent sous prétexte qu’elles risquaient de tourner mal.

Au cours d’une interview que le responsable de sécurité Nzinahora Anatole a accordée à la Radio Isanganiro ce mardi, celui –ci a indiqué pourquoi Arakaza Armel a été empêché par l’Université du Burundi à se faire élire au poste de la présidence de la FER à cause de ses implications dans le détournement de l’argent des étudiants de l’Université du Burundi sans pour autant en préciser le montant.

Faux, a rétorqué Arakaza Armel « je suis plutôt victime de mon appartenance ethnique. La direction ne veut pas que soit élu quelqu’un qui risquerait de ne pas cautionner ses actes »a-t-il souligné.

Selon lui cette polémique autour de sa candidature ne devrait pas avoir lieu parce que toutes les ethnies confondues sont derrière lui en raison des charismes dont il a fait preuve dans la crise qui avait prévalu l’année dernière quand certains des représentants ont été acculés au limogeage pour avoir volé l’argent des étudiants.
Sera-t-il élu ou non telle est la question.

La crise a l’Université a souvent lieu pour des raisons sociales notamment le retard de la bourse. Cette fois ci, certains estiment que les raisons politiques notamment l’appartenance au CNDD-FDD prendraient le devant dans les divergences actuelles pour la représentation au sein de la FER.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

572 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 42 %)

Cossan Kabura : La réunification des ailes du PALIPEHUTU reste possible,(popularité : 27 %)

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 18 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 16 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 14 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 14 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 13 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 13 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 13 %)