Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Le serment de Bernard Busokoza non conforme à la Constitution




Par: Désiré Nimubona , mercredi 23 octobre 2013  à 12 : 55 : 46
a

Le serment prononcé par le Premier Vice-Président de la République Bernard Buzokoza n’est pas correct, et est différent de celui prévu par la Constitution de la République du Burundi, constate la rédaction de la Radio Isanganiro ce mercredi.

Lors de son entrée en fonction, Busokoza a juré "devant le président de la République seul détenteur de la souveraineté nationale ", selon un enregistrement audio disponible dans les médias.

Selon la Constitution de la République du Burundi de Mars 2005, dans son article 127 on lit que le serment doit plutôt s’adresser au "peuple burundais" qu’au président de la République : « Devant le peuple Burundais, seul détenteur de la souveraineté nationale, moi (énoncer le nom), Vice-Président de la République du Burundi, je jure fidélité à la Charte de l’Unité Nationale, à la Constitution de la République du Burundi et à la loi et m’engage à consacrer toutes mes forces à la défense des intérêts supérieurs de la Nation, à assurer l’unité et la cohésion du peuple burundais (…) » .

Lors de son serment, Bernard Busokoza a remplacé l’expression « devant le peuple burundais » par « devant le président de la République », ce qui, rend, selon François Bizimana (CNDD/Opposition) son serment sans effet. Selon lui, il faut se précipiter pour corriger l’erreur commise, bien que celle-ci n’ait pas été remarquée par la Cour Constitutionnelle pourtant présente lors de cette prestation.

En 2007, même le Président des Etats Unis a raté son serment, obligeant ainsi les gardiens de la constitution de ce pays à exiger sa nouvelle prestation de serment, rappelle Bizimana.

Cette nouvelle prestation s’est déroulée dans son bureau, quelques jours après la prise de ses fonctions, mais largement médiatisée pour informer le pays que le président avait régularisé son serment.

La violation des « mots sacrés », est une faute et le concerné doit se corriger dans les meilleurs délais, a conclu l’ancien député de l’EALA, qui demande à Busokoza de retourner devant les députés et le Président pour refaire son serment.

Bernard Busokoza a pris fonction ce mardi matin dans des cérémonies de prestation de serment qui ont eu lieu ce même jour à 8 heures du matin à l’hémicycle de Kigobe, devant un parterre d’invités et des cadres de l’Etat, à commencer par le président de la République Pierre NKurunziza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

913 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 33 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 11 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 8 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 8 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 7 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 7 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 7 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 7 %)