Le serment de Bernard Busokoza non conforme à la Constitution




Par: Désiré Nimubona , mercredi 23 octobre 2013  à 12 : 55 : 46
a

Le serment prononcé par le Premier Vice-Président de la République Bernard Buzokoza n’est pas correct, et est différent de celui prévu par la Constitution de la République du Burundi, constate la rédaction de la Radio Isanganiro ce mercredi.

Lors de son entrée en fonction, Busokoza a juré "devant le président de la République seul détenteur de la souveraineté nationale ", selon un enregistrement audio disponible dans les médias.

Selon la Constitution de la République du Burundi de Mars 2005, dans son article 127 on lit que le serment doit plutôt s’adresser au "peuple burundais" qu’au président de la République : « Devant le peuple Burundais, seul détenteur de la souveraineté nationale, moi (énoncer le nom), Vice-Président de la République du Burundi, je jure fidélité à la Charte de l’Unité Nationale, à la Constitution de la République du Burundi et à la loi et m’engage à consacrer toutes mes forces à la défense des intérêts supérieurs de la Nation, à assurer l’unité et la cohésion du peuple burundais (…) » .

Lors de son serment, Bernard Busokoza a remplacé l’expression « devant le peuple burundais » par « devant le président de la République », ce qui, rend, selon François Bizimana (CNDD/Opposition) son serment sans effet. Selon lui, il faut se précipiter pour corriger l’erreur commise, bien que celle-ci n’ait pas été remarquée par la Cour Constitutionnelle pourtant présente lors de cette prestation.

En 2007, même le Président des Etats Unis a raté son serment, obligeant ainsi les gardiens de la constitution de ce pays à exiger sa nouvelle prestation de serment, rappelle Bizimana.

Cette nouvelle prestation s’est déroulée dans son bureau, quelques jours après la prise de ses fonctions, mais largement médiatisée pour informer le pays que le président avait régularisé son serment.

La violation des « mots sacrés », est une faute et le concerné doit se corriger dans les meilleurs délais, a conclu l’ancien député de l’EALA, qui demande à Busokoza de retourner devant les députés et le Président pour refaire son serment.

Bernard Busokoza a pris fonction ce mardi matin dans des cérémonies de prestation de serment qui ont eu lieu ce même jour à 8 heures du matin à l’hémicycle de Kigobe, devant un parterre d’invités et des cadres de l’Etat, à commencer par le président de la République Pierre NKurunziza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

876 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 4 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

La CENI propose la révision du code électoral de 2010 pour 2015 ,(popularité : 3 %)