Injustice dans les mutations pour enseignants




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 octobre 2013  à 15 : 51 : 34
a

« La préparation du projet du gouvernement dénommé ’Ecole fondamentale’ a été lacunaire raison pour laquelle aujourd’hui beaucoup de défis dont le manque d’enseignants se posent toujours » ce sont les propos de la présidente du syndicat STEB ce mercredi.

Au cours d’une interview qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro sur les mutations qui s’opèrent en cascade ces derniers jours au nom de l’école fondamentale à travers le pays, Eulalie Nibizi la présidente du Syndicat des Travailleurs de l’Enseignement au Burundi a déploré le fait que certains enseignants soient chassés de leurs classes et envoyés ailleurs, avec ce que cela cause comme problème dans les familles.

Pour Eulalie Nibizi , il est regrettable de constater que leurs places sont directement occupées par d’autres enseignants. Selon elle, cette situation est significative d’injustice criante et montre en même temps l’absence de planification de ce projet du gouvernement. Ces mutations relèguent au second plan les préoccupations des enseignants de la part de cette défenseure des droits des enseignants.

Eulalie Nibizi a en outre indiqué qu’à travers le pays, les enseignants ont été affectés dans les écoles fondamentales sans que les autres classes qui ne sont pas de cette catégorie aient vu des affectations. Elle regrette de voir qu’aujourd’hui les écoles soient laissées à elles-mêmes avec ce que cela est de nature à produire comme conséquence dans l’avenir de l’éducation au Burundi.

Cette sortie médiatique a lieu alors que le président du syndicat Conseil National du Personnel Enseignant du Secondaire avait lui aussi déploré les retraits salariaux des enseignants suite à la dernière grève de mai 2013.

Mashandari Emmanuel, le président de ce syndicat a indiqué que les enseignants ont vu des retraits sur leurs salaires qui dépassaient de loin les 20 jours que la grève avait durée, une difficulté qui vient se greffer sur d’autres qui existent déjà au sein de l’éducation.

Nous avons cherché le ministre de tutelle pour qu’elle s’exprime sur la question, hélas sans succès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

339 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 38 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 25 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 8 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 6 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)