Les élections des représentants de FER reportées à plus tard




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 24 octobre 2013  à 08 : 28 : 29
a

Les divergences qui subsistent entre les étudiants de l’Université du Burundi ont été à la base du report sine die des élections des personnes qui vont assurer la présidence de l’association Fraternité des Etudiants de Rumuri.

Les membres du Bureau du Conseil des Délégués, BCD n’ont pas convergé sur l’opportunité de la candidature d’Arsène Arakaza à la tête dans ces élections raison pour laquelle ces élections ont été reportées à plus tard.

Etienne Butoyi , vice président de ce conseil, demande dans l’entre temps aux agents du Service National des Renseignements de ne pas s’ingérer dans la mise en place des instances de la FER. Il demande aussi aux autorités rectorales d’être proches des étudiants qui font aujourd’hui objet de menaces de la part des agents du Service National des Renseignements en faisant référence à Arsène Arakaza que le Service National des Renseignements n’est pas parvenu à arrêter quand il s’est rendu chez lui à Musaga ce mercredi matin.

Pour lui, les élections ne sont transparentes et crédibles que si elles sont le fruit d’une convergence de vue entre les étudiants mais pas de l’ingérence des pouvoirs publics tels que le Service National des Renseignements.

Ce jeune homme qui fait objet de polémique requiert le soutien de beaucoup d’étudiants pour son implication dans les revendications des étudiants l’année dernière. L’université du Burundi l’accuse d’avoir détourné l’argent destinée aux cas sociaux raison pour laquelle elle persiste à refuser sa candidature à la tête de la FER.

Une autre opinion estime plutôt que la direction de l’Université du Burundi aurait du mal à gérer les revendications de cet étudiant de la deuxième année en mathématiques au nom de tous les étudiants. Les autres parlent aussi de raison plutôt ethniques qui auraient poussé la direction de l’Université du Burundi à refuse r cette candidature. Au delà de toutes ces raisons, son non appartenance au CNDD-FDD y serait aussi pour quelque chose




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

251 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 6 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)

Une ignorance du ministre de la santé intrigue l’ABDDM ,(popularité : 2 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 2 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)