’’Plus d’éclectisme dans le choix des leaders politiques’’ , disent les jeunes




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 octobre 2013  à 19 : 26 : 38
a

Les jeunes affiliés à des partis politiques estiment que les responsables politiques devraient chercher des projets de société de nature à venir à bout de la pauvreté dans ce pays.

Dans une séance de formation sur la tolérance politique pour la préparation des élections à l’endroit de la jeunesse, membres des partis politiques ce vendredi organisée par Search For Common Ground, ces jeunes ont plaidé pour que les jeunes soient visionnaires dans le choix des hommes qui dirigent ce pays. Ils ont déploré le fait que les hommes politiques quand ils sont ensembles ne se rentrent pas dedans.

Pour lui, la guerre des mots que l’on observe à travers les médias entre les hommes politiques contraste tellement avec la réalité car ils partagent la bière sur terrain et ne cessent de se rencontrer entre eux sans se rentrer dedans.

« Lundi passé, j’ai regardé combien les représentants des partis politiques se saluent amicalement alors que nous n’en sommes pas en mesure au sein, j’en ai déduit qu’ils nous trompent ces hommes car nous ne sommes capable de nous rencontrer, c’est la raison pour laquelle, je plaide pour que les jeunes évitent de servir les politiciens en se battant pour des motivations politiques » a souligné l’un de ces jeunes.

Le coordonnateur du projet communautaire à Search For Common Ground a indiqué que ce projet est tellement utile pour la jeunesse parce que certains rentrent à la maison en réalisant effectivement que la violence politique ne profite pas du tout aux burundais et surtout à la jeunesse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

413 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 38 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 17 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 14 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 14 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 14 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 12 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 12 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 12 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 12 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 12 %)