CSLP II : Le Burundi a besoin d’aide




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 29 octobre 2013  à 07 : 42 : 17
a

Les bailleurs de fond pour le Burundi dont l’Union Européenne, réunis dans un atelier à Bujumbura, convergent sur le besoin de l’appui financier envers le Burundi pour sortir ce pays de la pauvreté avec le Cadre Stratégique de Lutte contre le Pauvreté, deuxième génération, CSLP II.

A l’ouverture de cet atelier par le président burundais, Pierre Nkurunziza, il a indiqué que certains défis restent d’actualité et que la bonne gouvernance se cherche encore dans ce pays .

Pour le président Nkurunziza, certains défis sont toujours d’actualité notamment les cas d’intolérance politique, les règlements de compte autour des conflits fonciers, le déficit énergétique très élevé, le taux de croissance démographique, la faible qualité des soins de santé et autres.

De la part de Pierre Nkurunziza, le Burundi a besoin des partenaires étrangers pour sortir ce pays de la pauvreté.

De son côté, Parfait Onanga Anyanga, représentant du secrétaire Général des Nations Unies au Burundi, a indiqué que les partenaires de ce pays et en particulier les Nations Unies entendent rester dans un pays où règnent la paix et la sécurité juridique des contrats.

Difficile d’en savoir plus si les bailleurs de fond attendent beaucoup du Burundi notamment les élections apaisées et transparentes en 2015 pour financer ce pays. Le représentant du secrétaire général des nations Unies au Burundi et le délégué de l’Union Européenne ont encore convergé pour plaider en faveur des élections crédibles en 2015.

Parfait Onanga Anyanga en a d’ailleurs profité pour indiquer que d’ici peu le Bureau des Nations Unies au Burundi va organiser un atelier pour évaluer le bilan par rapport à où en serait le gouvernement sur les clauses de l’atelier des acteurs politiques tenu à Kayanza en vue de réussir les élections de 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

352 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 19 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 10 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 8 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 8 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 8 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 8 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 8 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)