Deux crânes humains dans un colis à l’aéroport de Bujumbura




Par: Désiré Nimubona , Tuesday 29 October 2013  à 14 : 36 : 26
a

Le staff de l’aéroport International de Bujumbura a découvert par rayon x ce mardi matin deux cranes humain dissimulées dans un colis en destination de Taiwan.

S’exprimant après cette « découverte macabre d’organe d’êtres humains », le Directeur de l’Autorité de l’Aviation Civile Burundaise Albert Maniratunga a souligné que ces cranes avaient été déposées à la Poste avant d’être expédiée vers Taiwan, en passant par l’Aéroport International de Bujumbura.

« C’est comme un trafic d’organes humains » a expliqué Maniratunga aux journalistes qui voulaient aussi voir de leurs yeux ces cranes, mais en vain.

Visiblement étonné, et répondant à chaque instants des appels en rapport avec cette découverte, le patron de l’Aéroport International de Bujumbura, a souligné que c’est la première fois que cette découverte ait faite, mais souligne que d’autres cas de commerce illicite avait été découverts.


Un colis de la poste

Selon une source de l’aéroport de Bujumbura, le colis est venus de la poste du Burundi après que son propriétaire l’ait remis aux services logistique de la poste pour son envoie à Taiwan à une personne non encore identifiée.

Selon cette source, le nom de l’expéditeur se trouvant sur le colis serait différent de celui se trouvant sur d’autres papiers, ce qui montre que, selon Maniratunga, il y aurait une forme de réseau organisé dans ce genre de trafic.

Des sources de l’aéroport ont souligné que des enquêtes avaient commencé pour savoir qui est derrière cette expédition moins habituée.

Des tonnes d’ivoires cachés au Burundi

Citant des sources des Services de Renseignement burundais, le patron de l’aéroport a aussi révélé que plus de 70 tonnes d’ivoires sont entrés sur le territoire national burundais et auraient des difficultés de quitter le pays suite aux mesures de l’aéroport de Bujumbura de vérifier les colis.

Les services de l’aéroport de Bujumbura disent que depuis un certain temps, il y a découverte des marchandises dont la commercialisation est interdite, surtout l’ivoire, la cocaïne et autres.

« La fois dernière, nous avons saisie plus de 340 kg d’ivoire ici même », a annoncé Maniratunga, ajoutant que la manière de transport de ces objets a changé. Par exemple, a-t-il ajouté, quand le staff de l’aéroport de Bujumbura a découvert des ivoires transformés en bijoux, on a compris que le transport et la dissimulation de ces marchandises sont bien pensés.

Il y a quelques mois à ce même aéroport, des étrangers surtout de nationalité nigériane avaient été arrêtés à l’aéroport de Bujumbura, en possession des sacs de cocaïnes.

Notons que nous n’avons pas pu prendre la photo de ces deux cranes, malgré notre insistance. Des services sur place disaient que les enquêtes avaient commencé et qu’il fallait éviter de montrer ces cranes avant la conclusion attendue on ne sait quand.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1850 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 5 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 3 %)

Conflit de Leadership au sein de l’église Emmanuel de Buganda,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 2 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 2 %)

L’absence de dos d’ânes sur la route est aussi source d’accident ,(popularité : 2 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 1 %)