Le Barreau de Bujumbura contre l’abrogation de l’actuelle constitution




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 30 octobre 2013  à 07 : 06 : 06
a

Le président du barreau de Bujumbura, Me Isidore Rufyikiri, compte saisir les juridictions internationales si une fois le pouvoir persiste à abroger la constitution.

Au cours d’une conférence de presse de ce mardi, le président du Barreau de Bujumbura n’est passé par quatre chemins par rapport à l’abrogation de la constitution de la constitution déjà annoncée par le pouvoir de Bujumbura.

En plaidant pour les deux mandats de Pierre Nkurunziza dans ces innovations à apporter à la constitution, il a indiqué que le pouvoir veut couvrir par la loi toutes les personnes impliquées dans les dossiers qui ont fait la chronique des médias ces dernières années à savoir les exécutions extrajudiciaires, les détournements des biens de l’Etat et d’autres crimes.

Pour le Barreau de Bujumbura, il y a inéluctablement anguille sous roches puisque l’actuelle constitution est le fruit des négociations houleuses entre les burundais, raisons pour laquelle son amendement ou sa révision sans concertations seraient significatives de coup d’Etat constitutionnel.

Jusqu’à présent le pouvoir de Bujumbura ne s’est pas clairement exprimé sur les amendements multiples qui seraient à apporter à la constitution. Beaucoup d’organisations politiques tel certains partis politiques, la société civile et autres se sont déjà inscrits en faux contre ce projet de d’abrogation de la constitution.

Un professeur d’université , Dr Didace Kiganahe aurait servi de consultant pour faire ce projet de révision de la constitution.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

249 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 11 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 10 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 9 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 9 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 9 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 9 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 8 %)