Plus de 500 jours sous sol à Meyrin pour Feu Mwambutsa IV , pas gentil pour le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 31 octobre 2013  à 16 : 25 : 43
a

Le représentant légal de l’organisation Centre International de Recherche et des Initiatives pour le Développement, CIRID estime que les divergences de vue suite au procès sur le retour des restes du Roi Mwambutsa IV ne font pas un honneur pour le Burundi.

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi sur ce procès, il a regretté de plus de 500 jours que ce roi qui a été à la tête du pays pendant plus de 50 ans vient de passer dans une pompe funèbre à Genève et plus précisément à Meyrin.

Pour Déo Hakizmana, un tel délai pourrait inéluctablement s’allonger jusqu’à plus de 5 ans même au regard de la façon dont les procès perdurent en Europe notamment parce que la Suisse est signataire de la convention européenne des droits de l’homme.

Il se demande aujourd’hui si c’était un autre roi par exemple européen qui se trouverait dans cette situation ce que ses compatriotes en diraient. « Est-ce que sa dépouille trainerait pendant plus d’un an dans le sous sol d’un autre pays, je ne crois pas » a-t-il souligné visiblement la mort dans l’âme. Pour lui, les partis en conflits ont intérêt à s’entendre pour trouver une solution qui fait honneur au pays.

Le tollé autour des restes du roi Mwambutsa IV a eu lieu plus d’une année avant la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance du Burundi.

Le pouvoir de Bujumbura en collaboration avec une femme du nom d’Iribagiza Rose Paula, membre du parti au pouvoir et fille de ce roi n’avaient rien ménagé pour le retour des restes du Roi Mwambutsa IV au Burundi. Mais Esther Kamatari, la nièce du roi mais qui n’est pas du CNDD- FDD et d’autres proches de la famille royale se seraient opposés à ce retour sur base d’un testament qu’il avait laissé avant sa mort.

Un procès est toujours en cours. Le gouvernement serait-il prêt à poursuivre ce combat ? Les familles seraient elles prêtes à s’entendre aujourd’hui dans ce procès ? Les divergences de vue dans le partage des biens de la famille royale ne seraient pas aussi d’autres points d’achoppement ? Autant de question qui méritent une réponse pour comprendre les enjeux de procès.

Dans l’entre-temps, la tombe attend Mwambutsa IV à Muramvya depuis mi-2012.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

403 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 35 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 6 %)

Le CNARED dit non au dialogue interne, mais oui à la négociation,(popularité : 6 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 5 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 5 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 5 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 5 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 5 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 5 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 5 %)