Un ressortissant italien derrière les crânes humains saisis à l’aéroport




Par: Désiré Nimubona , Thursday 31 October 2013  à 12 : 17 : 07
a

La Police Burundaise a mis la main sur un ressortissant italien accusé d’avoir envoyé des colis contenant deux cranes d’être humain, annonce le Directeur Général de Poste Salvator Nizigiyimana.

Kassim Abdoul Gani, mais dont les noms officiels sont Giessepe Favaro a été arrêté ce mercredi vers 13h 30 minutes par la police et a découvert qu’il utilisait un nom différent de celui trouvé sur son passeport, comme le DG de la Poste l’a annoncé à la presse.

« Cet homme était connu comme un artiste depuis longtemps et comme un client de la Poste. Il avait l’habitude d’envoyer des objets d’art » a annoncé Nizigiyimana.

Selon lui, il a été facile de le retrouver car, a-t-il ajouté, il était familier à la Poste depuis qu’il s’est installé au Burundi en 1998.

Bien que l’expéditeur de ces deux cranes est connu et se trouve entre les mains de la police pour des investigations, le patron de la Poste Burundaise a expliqué que certains agents de la Poste n’ont pas été attentifs quant à la vérification des colis emballés.

Citant des lois nationales et internationales qui régissent le transport, il a annoncé que « normalement avant d’envoyer un colis, la Poste doit vérifier de quoi il s’agit ».

Par ailleurs, a-t-il insisté, au moment où le monde en général et le Burundi en particulier font face aux menaces terroristes, il est inacceptable d’envoyer des colis sans les avoir vérifiés.

Mardi matin, des scanners de l’Aéroport International de Bujumbura ont découvert dans un colis venant de la Poste, deux crânes humains en destination de Thaïlande, dont l’expéditeur était un certain Kassim comme on pouvait lire sur l’emballage.

Les services de sécurité ont par la suite alerté la direction de l’aéroport de Bujumbura. Albert Maniratunga, Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile disait que c’est la première fois qu’une telle découverte ait lieux malgré que d’autres marchandises non habituées avaient l’habitude d’être saisi sur cet aéroport.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

838 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 68 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 8 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 7 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 4 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 4 %)

Bujumbura secoué par des grenades ce matin, un mort et une trentaine de blessés,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

"INKARABWE", une menace à Bubanza,(popularité : 3 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 3 %)