Le M23 abandonne l’option militaire et la CPI ouvre les yeux




Par: Désiré Nimubona , mardi 5 novembre 2013  à 18 : 08 : 12
a

Le Mouvement du 23 Mars vient de déposer les armes après 20 mois de mutinerie selon un communiqué rendu publique ce mardi à Kampala et signé par le président du M23 Bertrand Bisiimwa.

La direction du M23 affirme « poursuivre par des moyens purement politiques la recherche des solutions aux causes profondes qui ont présidé à sa création », lit-on dans ce communiqué.

Signé à Kampala, en marge des pourparlers entre Kinshasa et les leaders de ce mouvement, le communiqué souligne pourtant que le Mouvement va désormais faire la politique sans utiliser les armes.

« C’est une victoire militaire indéniable les FARDC viennent de remporter sur les éléments du M23 et leurs mentors » a commenté le Ministre de la Communication congolais Lambert Mendé sur son compte twitter.

A la demande de savoir qui sont ces mentors, Mende dit : « C’est un secret de polichinelle. Tout le monde sait où se trouvent ces mentors », explique-t-il toujours sur son compte twitter.

Depuis le début de la mutinerie à l’est du Congo, la communauté internationale n’a pas cessé d’accuser le Rwanda d’être derrière cette action. A maintes reprises, le Rwanda a refoulé ces accusations soulignant tout simplement qu’il n’a rien à voir avec ce qui se passe au Congo.

Le communiqué rendu publique ce mardi matin demande plutôt aux rebelles de déposer les armes et rejoindre le processus de désarmement et de démobilisation. Le chef politique de ce groupe a demandé « aux chefs d’Etat-major des rebelles de préparer tous les chefs militaires de la rébellion » à la démobilisation.

D’autres sources disent que des éléments du mouvement se seraient rendus aux FARDC ou à la Monusco sans faire plus de précision quant à leur nombre.

« On peut déclarer que c’est fini. Mais on ne sait jamais » a déclaré Lambert Mende à la BBC soulignant que « ceux qui ont échappé peuvent revenir en menant des attaques-éclairs, nous devons donc mettre fin à la crise ».

Quand la CPI s’en mêle

La Cours Pénale Internationale (CPI) semble aussi vouloir entrer dans cette dance de l’est de la RDC. Un communiqué moins médiatisé du 30 octobre 2013 dit :

« La justice doit être faite pour permettre à la RDC de se libérer de cette spirale de violence. Je n’hésiterais pas à élargir mes enquêtes pour y inclure de nouvelles allégations de crimes relevant de la compétence de la Cours et, au cas échéant, poursuivre les responsables. Il ne peut y avoir d’amnistie ; aucune immunité et impunité pour ces crimes », lisait-on sur le communiqué posté sur le site internet de la Cours Pénale Internationale.

Les guerres à l’est du Congo ont fait, depuis les années 1996 plus de 5 millions de victimes selon les rapports publiés par l’International Rescue Comittee (IRC). A côté de cet effectif (discutable) il y a des victimes estimées en termes de milliers tuées par des maladies et des animaux féroces suite aux problèmes de déplacement.

Depuis le début de la mutinerie dans le nord Kivu, plus de 800.000 avaient laissé leurs foyers. Les rapports des Nations Unies et d’autres organisations internationales avaient accusé le Rwanda et l’Ouganda de participer dans cette guerre du Congo en accordant leur soutien au M23.

Le Rwanda et l’Ouganda avaient rejeté ces rapports à maintes reprises, sans chances de se faire comprendre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

862 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 3 %)

A quand le retrait de Goma par le M23 ? ,(popularité : 2 %)

Un cinquième Ballon d’Or pour Lionel Messi ,(popularité : 2 %)

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa ,(popularité : 2 %)

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».,(popularité : 2 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 2 %)

Le président Somalien échappe à la mort dans une ambuscade ,(popularité : 2 %)

Le chef du M23 frappé par des sanctions américaines,(popularité : 2 %)

Sommet de l’Élysée : le président de la BAD plaide pour un financement innovant du développement,(popularité : 2 %)

RDC : Le M23 perd ses dernières positions ,(popularité : 2 %)