BRB : Vers le favoritisme dans l’accès à l’emploi




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 8 novembre 2013  à 15 : 09 : 31
a

17 juristes de formation ont passé un examen oral ce vendredi à la banque de la république du Burundi mais certains agents de cette institution étatique déplorent que la sélection des candidats aurait été émaillé de favoritisme.

Au cours d’une interview que ces personnes qui gardent l’anonymat ont accordé à la Radio Isanganiro, elles ont jeté le tord sur les membres du jury qui se sont gardé de faire passer d’abord l’examen écrit à l’instar des autres passations qui donnent accès à l’emploi à la Banque de la République du Burundi d’abord.

« La matière grise constitue sous d’autres cieux l’élément de base sur lequel le jury se base pour départager les candidats mais chez nous, les membres du jury ont considéré seulement l’examen oral », a souligné l‘une de ces personnes.

Selon elles, le favoritisme aurait pris le devant sur les qualités intellectuelles. La BRB vient aussi d’engager un certain nombre de personnes titulaires de diplômes de niveau master. Aujourd’hui, ces personnes s’étonnent de l’écart dans le traitement salarial qu’il y a entre le leur et celui des autres fonctionnaires dont ils ont le même niveau.

Toujours est-il que le fils de Melchior Wagara, vice gouverneur de la BRB, se trouve parmi ceux qui ont été engagés sur base de ce diplôme.

Le responsable chargé de la communication dans cette institution n’a pas jugé bon de parler. Le téléphone du gouverneur de la BRB était éteint pendant le déroulement de l’examen.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

730 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 15 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 9 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 8 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

Burundi : Les chiffres des personnes vivant avec handicap mental vont augmentant,(popularité : 7 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 7 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 7 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 7 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 7 %)

Société : Anniversaire de la Radio Isanganiro, un ouf de soulagement aux familles de Cashi,(popularité : 7 %)