Les handicapés de guerre non satisfaits par une aide "minime" voté au parlement




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 15 novembre 2013  à 17 : 22 : 47
a

Le sénat burundais vient d’adopter à l’unanimité un projet de loi pour la réintégration des handicapés de guerre financé par la Banque Mondiale à hauteur de 4,25 millions de dollars.

C’est le ministre des finances et de la planification pour le développement économique qui a donné les motivations de ce projet de loi, selon notre constat.

Il a indiqué que si le projet de démobilisation certes est utile, les besoins des démobilisés restent toujours d’actualité.

Les sénateurs ont déploré le fait que les Burundais ont fait une mission au Rwanda pour se rendre compte de la façon dont les maisons des démobilisés ont été construites dans ce pays au moment où le Burundi dispose des ingénieurs à même de planifier en la matière.

Seront priorisés les personnes à handicaps sévères plus que d’autres selon toujours cette autorité ministérielle.

Même si les promesses sont telles, le président de l’Association pour le Développement des Handicapés déplore de l’incapacité du pouvoir de Bujumbura à faire face aux multiples besoins de cette catégorie de personnes.

Cassien Bizabigomba a indiqué que les médecins ont inventorié déjà plus de 6 milles handicapés de guerre qui ont aussi été chassé de service qu’il serait difficile de douter de leur handicap, au moment où le nouveau projet ne vise que 150 handicapés de guerre, donc une portion très minime de cette catégorie.

Il a malgré tout plaidé pour la bonne gestion de ce don en responsabilisant aussi bien le gouvernement que les membres du sénat.

Il a aussi plaidé pour la construction des infrastructures de nature à pallier les difficultés de chaque personne handicapée qui aura l’honneur d’être retenu.

" Nous aurions aimé être consulté dans le choix de ces personnes mais que le pouvoir le fasse à la satisfaction de tout le monde voilà notre souhait’’ a t il souligné.

Les handicapés sont éparpillés ici et là au Burundi. Ils se débrouillent pour joindre les deux bouts du mois même s’il y a une présence disparate des organisations philanthropiques surtout internationales dans certains coins du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

460 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Qui se retire du financement du budget 2016 ?,(popularité : 4 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 4 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Internet à haut débit : NT Global et Avanti Plc arrivent au Burundi,(popularité : 3 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 3 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 3 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 3 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 3 %)

PARCEM s’interroge sur l’avenir des marchés réhabilités et la gestion de salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 3 %)