La COSOME plaide pour la reconduction du mandat de son équipe




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 10 novembre 2013  à 08 : 43 : 23
a

« Le soutien du Bureau des Nations Unies au Burundi est indéniable notamment parce que nous sommes à l’approche des élections présidentielles qu’il ne serait pas utile qu’il soit fermé », ce sont les propos de Justine Nkurunziza, représentante du Collectif de la Société Civile pour le Monitoring des Elections, COSOME, c’était lors d’une interview qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro ce samedi à propos de la demande du gouvernement à fermer les Bureau des Nations Unies au Burundi.

La représentante du COSOME a plaidé pour la prolongation de ce délai qui prendrait fin en février 2014 eu égard à son importance sur l’échiquier national notamment dans la promotion d’un Etat de droit.

Selon Justine Nkurunziza au regard de la contribution lors de la tenue de l’atelier des acteurs politiques pour la réussite des élections de 2015 tenue à Kayanza en mars, ça serait une erreur de ne pas reconnaitre que le BNUB a désamorcé une tension qui était d’emblée délétère entre ces derniers.

Le BNUB a rassemblé les acteurs politiques et, ce faisant, il a aidé pour la création d’un climat politique apaisé qui est une réalité jusqu’à présent selon ses termes.

Au-delà de cet avantage, le BNUB œuvre aussi en faveur de la consolidation de la paix puisqu’il plaide pour que le Burundi continue à bénéficier des aides pour promouvoir son développement économique.

Jusqu’ici Justine Nkurunziza indique qu’elle ne connait pas pourquoi le gouvernement préfère que cette organisation quitte ce pays mais qu’à sa connaissance la population ne peut pas réjouir du départ du BNUB.

Une indépendance dans la préparation des élections de 2015 serait elle à la base de cette volonté gouvernement ? Justine Nkurunziza estime que la contribution des partenaires étrangers est essentielle dans la réussite de élections qu’une telle variable ne pourrait on tenir débout.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

316 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Sommet USA-Afrique : La question des mandats tombe parmi les premières,(popularité : 4 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre,(popularité : 3 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 3 %)

L’opposition et les alliés du pouvoir appellent le gouvernement à reprendre le dialogue,(popularité : 3 %)

Les résultats provisoires des provinces en temps réels : Muyinga,(popularité : 3 %)

La cour constitutionnelle valide les sénatoriales du 24 juillet 2015,(popularité : 3 %)

Seul un dialogue inclusif permettra des élections inclusives en 2015 ,(popularité : 3 %)