Université du Burundi : Des recrutements qui divisent




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 13 novembre 2013  à 17 : 08 : 30
a

Selon le président du Syndicat du Personnel de l’Université du Burundi Pascal Wakana , le recrutement des nouveaux Assistants a été émaillé d’irrégularités parce que les statuts régissant le personnel enseignant ont été violés.

« Le syndicat du personnel enseignant de l’Université du Burundi tient à préciser que des mesures appropriées pour faire face à la situation actuelle créée par le recrutement illégal des assistants et maitres assistants ainsi que la non représentation des personnels de l’Université du Burundi au sein du nouveau conseil d’administration seront affinées et mises en application lors de la prochaine Assemblée Générale prévue pour le 13 novembre », lit-on dans un communiqué du même syndicat, rendu public ce mardi à Bujumbura.

Les conseils de facultés et instituts ont été dépouillés de leurs compétences parce qu’ils n’ont pas été consultés avant de décider leur engagement.

« les conseils d’administrations et instituts ont vainement attendus d’être saisis , aux fins de procéder à l’analyse technique des dossiers académiques des candidats, aux fins de formuler les avis techniques à l’adresse du conseil d’administration de l’Université du Burundi pour nomination , conformément aux articles 13 et 14 des Statuts du Personnel Enseignant », souligne t- on dans ce communiqué.

Le Syndicat déplore que ces candidats ont été recrutés dans ces fonctions au moment où ils ne remplissaient pas les critères requis c’est-à-dire sans diplôme de licence avec mention distinction.

Certains candidats qui avaient une note de loin supérieure à eux n’ont pas été retenus, écartant du coup la logique de l’excellence et de mérite qui caractérisent les Universités sous d’autres cieux, explique Wakana, président du Syndicat.

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a très récemment dit qu’il mettait en avant aussi les accords d’Arusha pour travailler dans cette institution.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

613 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 39 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 7 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 5 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 5 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)