Education : plus de 1200 abandons pour 2012/2013




Par: Digne Niyomwungere , lundi 18 novembre 2013  à 15 : 16 : 53
a

1246 écoliers ont abandonné l’école au cours de l’année scolaire 2012-2013 pour se faire employer dans différents travaux, selon le Ministère de l’Enseignement de Base et Secondaire, de l’Enseignement des Métiers, de la Formation Professionnelle et de l’Alphabétisation.

D’après un rapport de travail d’identification des enfants en situation de travail et d’abandon scolaire au Burundi publié au début de ce mois de Novembre 2013 par ce ministère appuyé par l’Unicef Burundi, l’effectif des enfants en situation de travail et d’abandon scolaire augmente du jour au lendemain.

Parmi les principales causes de ces abandons selon ce rapport figurent notamment la pauvreté des ménages (familles), l’ignorance de l’importance de l’école par les parents d’une part, et par les enfants eux-mêmes d’autre part, et les enfants qui veulent subvenir aux besoins de leurs parents d’une part et d’autre part ceux qui veulent pouvoir satisfaire à leurs propres besoins.

Selon toujours ce rapport, 12 provinces sur 17 visitées comptent moins d’enfants en situation de travail et d’abandon scolaire, beaucoup d’entre eux migrant vers les grands centres urbains.

La majorité des enfants identifiés qui abandonnent l’école pour aller travailler proviennent des provinces Gitega, Kayanza, Ngozi, Bururi, Muramvya et Makamba, dont l’âge varie entre 13 et 16 ans, les filles représentant environ 2/3 d’entre eux. Parmi eux, des orphelins soit de père, soit de mère, soit des deux.

Commerce ambulant, transport des bagages, services de restauration et travail domestique, voilà le gros des activités qui font que ces enfants abandonnent l’école. Néanmoins, c’est après que la vie se complique que ces enfants remarquent la nécessité de l’école, et souhaitent réintégrer, moyennant un accompagnement en matériels et uniformes scolaires, en nourriture, logement et habillement, selon ce rapport.

Parmi les recommandations faites au gouvernement figurent notamment la mise en commun des ressources et les énergies de tous les intervenants dans le système éducatif, travail en synergie des acteurs dans le système éducatif burundais, des actions visant la promotion de l’éducation pour tous, afin de permettre l’accès, la réintégration et de l’achèvement de l’école. Le gouvernement a été aussi recommandé d’éviter certaines mesures qui obligent les enfants à abandonner l’école prématurément.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

265 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 16 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 7 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 3 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 2 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 2 %)

Bras de fer entre déplacés et la CNTB sur le retour vers leurs collines d’avant 1993,(popularité : 2 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 2 %)

Le Burundi accueille plus de 37 000 rapatriés dès le début du mois de mai,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)