Le nouveau Maire élu de Gatineau rend hommage à feu Ambassadeur Philippe Kanonko




Par: , jeudi 21 novembre 2013  à 06 : 57 : 54
a

Envoyé par Hakizimana Gabriel

Le 12 novembre 2013 a eu lieu à Gatineau l’assermentation du nouveau Maire, monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, et les dix-sept conseillers de la ville. La cérémonie s’est tenue à la Maison du Citoyen devant une salle comble ; plusieurs invités de marque étaient présents, dont le Maire d’Ottawa, Jim Watson et l’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry.

Au premier rang des invités se trouvait également madame Carine Kanonko, veuve du regretté Ambassadeur Philippe Kanonko disparu voici deux ans jour pour jour.

Dans un discours pourtant court, le Maire Maxime Pednaud-Jobin a tenu à rendre hommage à l’illustre disparu en ces termes émouvant : « (…) Je porte ce soir une cravate, mais ce n’est pas une cravate ordinaire. Elle a appartenu à un ami de ma famille, un ami qui nous a quittés trop tôt. Il s’appelait Philippe Kanonko. Ancien ambassadeur du Burundi au Canada, il représente pour moi la quintessence de l’homme d’État. Un homme capable, dans les environnements les plus difficiles, de s’élever au-dessus de ses intérêts personnels, au-dessus des intérêts de sa communauté d’appartenance, au-dessus de la facilité pour prendre des décisions dans l’intérêt général. Philippe sera toujours avec moi. Merci à son épouse, Carine, d’être avec nous ce soir. (…) »

Ces mots prononcés par un Maire de la quatrième grande ville du Québec, devant un parterre de dignitaires canadiens, honorent la Mémoire de Philippe Kanonko et, à travers lui, sa famille ainsi que toute la communauté burundaise canadienne.

Rappelons que le regretté Kanonko fut tour à tour, Député et ministre de l’Information au Burundi avant de servir comme Ambassadeur au Canada et en France (1981-1993). Après avoir obtenu son MBA de l’Université d’Ottawa en 1995, il a exercé des fonctions de Conseiller senior avant de se joindre en 2006 au Bureau de Services Conseils du Gouvernement au ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Philippe Kanonko est décédé inopinément le 1er novembre 2011 à l’âge de 60 ans. La plupart des Burundais vivants au Canada le considéraient comme l’un des piliers majeurs de la jeune diaspora burundaise dans ce pays. Deux ans après son décès, le vide qu’il a laissé est toujours immense.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1175 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZI MANA   ce  mardi 22 avril 2014   à 01 : 49 : 09

c est cequ on appelle umugabo w ijunja n ijambo,abonekera ku co yamaze,iyo agiye agasig umugani,, atari umugayo urumva ko yagiye ahaye iteka uburundi nico cifuzo twama tushaka ku bazotwara igihugu cacu ko baba ba rwagasore, tukeje umuryango wa philippe kanonko kw iteka uwo mushingantahe yateye uburundi. ngasaba ko abana biwe ,ntasize inyuma abarundi bose ko bokwirikiza ako karorero



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La démocratie en danger au Burundi



a

Heureusement, nous mourons



a

2015 : Le Burundi à la croisée des chemins



a

La vérité du vote de 2015 et la légitimité sans appel du gagnant



a

Regard rétrospectif sur la manifestation du 10 mai 2014 à Ottawa



a

Stratégie d’ancrage militarisé du régime ou bourgeonnement vers un génocide au Burundi ?



a

Ingérence ou trait de caractère du pouvoir de Bujumbura ?



a

Université du Burundi, vers la fusion de toutes les facultés en une seule : La faculté des sciences !



a

Voeux à l’occasion du 11è anniversaire de la Radio Isanganiro



a

Elections de 2015 au BURUNDI : Promesses, Dons et Lobbyings





Les plus populaires
Les coûts élevés de transport et la bureaucratie inquiètent les transporteurs en Afrique de l’Est,(popularité : 3 %)

Dépouille de Mwambutsa IV : Quelles leçons doit-on tirer de la décision de la cour de Genève ?,(popularité : 3 %)

UK criticised for lack of clarity on decision to cancel aid to Burundi,(popularité : 2 %)

Université du Burundi, vers la fusion de toutes les facultés en une seule : La faculté des sciences !,(popularité : 2 %)

Le nouveau Maire élu de Gatineau rend hommage à feu Ambassadeur Philippe Kanonko,(popularité : 2 %)

L’abus du pouvoir par Honorable Alexis BAREKEBAVUGE inquiète et indigne les natifs de CIBITOKE,(popularité : 2 %)

Finalement à qui profite la démocratie occidentale ?,(popularité : 2 %)

Opinion d’un internaute : E.M.Ndayirukiye,(popularité : 2 %)

Stratégie d’ancrage militarisé du régime ou bourgeonnement vers un génocide au Burundi ? ,(popularité : 2 %)

2015 : Le Burundi à la croisée des chemins,(popularité : 2 %)