Ruhororo : Des échauffourées entre la police et les locataires du camp




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 26 novembre 2013  à 06 : 52 : 32
a

Deux enfants du camp des déplacés internes de la commune Ruhororo en province de Ngozi et deux policiers ont été blessés lors des échauffourées entre les éléments de la police et les habitants du site des déplacés internes ce lundi.

Les policiers se sont rendus dans ce camp de déplacés pour arrêter deux personnes présumées coupables de l’attaque à la grenade qui a eu lieu ce samedi au domicile d’un homme membre d’une commission mise en place pour trouver solution aux divergences de vue entre les résidents et les déplacés internes de ce camp de Ruhororo. Ces déplacés ont refusé que ces personnes soient dans les mains de la police.

Une bagarre a par la suite éclaté entre la police armée de fusils et ces déplacés munis de gourdins, machettes et de cailloux. La police a par la suite été acculée à tirer en l’air. Un enfant de l’école secondaire et un autre du primaire ont été blessés respectivement sur la tête et les jambes suite aux tirs en l’air par la police. Deux policiers ont aussi été blessés.

Paralysie des activités

Les écoles plus proches de ce centre de déplacés ont directement été fermées. Les enfants sont allés se joindre aux autres groupes de déplacés. Ils ont barricadé la route Ngozi –Gitega pour faire entendre leurs revendications.

Vers 18 heures la police a tiré en l’air pour chasser ces déplacés de cette localité. Jusqu’à 16 au moins 4 personnes avaient été arrêtées.

Le camp de déplacés de Ruhororo abrite beaucoup de déplacés qui n’entendent pas retourner dans leurs villages d’avant la guerre de 1993. Ils conditionnent le retour dans leurs terres avec la mise en place de la commission vérité et réconciliation. Toujours est-il que les mobiles politiques seraient à la base de ce refus sur le retour dans leurs villages.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

429 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 11 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 6 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 5 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 5 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 5 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 5 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 5 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 5 %)

Des soldats burundais finalement « constatés » à l’est de la RDC,(popularité : 5 %)