Le CNDD-FDD seul derrière lui dans la révision de la constitution




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 28 novembre 2013  à 09 : 01 : 00
a

Le groupe parlementaire UPRONA, le groupe parlementaire Frodebu Nyakuri et les parlementaires de l’ethnie Batwa viennent d’envoyer une correspondance au président de l’Assemblée Nationale à travers laquelle ces organisations politiques lui demandent de retirer de cette institution le projet de loi sur la révision de la constitution.

Dans une correspondance de ce mercredi, ces organisations politiques crient à l’abrogation de la démocratie de consensus héritée d’Arusha. Ces organisations estiment que ce projet de loi vient abroger la participation dans les institutions sur base des quotas ethniques. Ces partis politiques doutent d’une probable dictature d’une ethnie ou d’un parti politique si une fois ce projet de loi serait adopté comme il se trouve pour le moment.

Ces organisations, membres de l’assemblée nationale burundaise s’insurgent aussi contre l’accès à l’emploi dans le secteur de la justice. Pour elles, elles sont contraires à l’indépendance de la magistrature reconnue dans la constitution.

Elles estiment aussi que le parti au pouvoir n’a pas les prérogatives de réviser la constitution conformément à l’article 299 surtout que les éléments qui font objet d’amendements s’écartent de la démocratie de consensus d’Arusha.

Par ailleurs, le même projet de loi est aussi contraire aux rencontres entre les acteurs politiques qui ont eu lieu à Kayanza et Bujumbura pour la préparation des élections apaisées et transparentes prévue en 2015.

Désormais, le parti au pouvoir reste seul à croire en ce projet de loi sur la constitution. Toutes les autres organisations politiques qui font partie de l’Assemblée Nationale viennent cette fois-ci de donner leur position à travers cette correspondance dont la copie pour information a été transmise au Président Pierre Nkurunziza. Quellle sera sa position si une fois l’Assemblée nationale voudrait son avis ? Voilà la question sans réponse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

947 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 10 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 3 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 3 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)