Polémique autour du 3ème : Est ce la fin d’un long débat ?




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 30 novembre 2013  à 09 : 25 : 26
a

« Le président de la république actuelle a déjà été élu deux fois par le peuple Burundais. Les articles 7 et 8 de la loi fondamentale se complètent et montrent bel et bien que Pierre Nkurunziza ne devrait pas se porter candidat en 2015. Ces articles montent sans fard ni exotisme que l’élection au suffrage universelle direct et l’élection au suffrage universel indirect signifient tous les deux des mandats » ce sont les propos de Frédéric Bamvuginyumvira.

Pour Frédéric Bamvuginyumvira le référendum qui avait été évoqué par certains acteurs politiques comme possibilité pour que Pierre Nkurunziza soit encore une fois candidat à sa propre succession n’a plus sa raison d’être. Désormais l’article 7 stipule que la souveraineté relève uniquement du peuple de la volonté du peuple et qu’ aucun parti politique ne peut s’en réclamer. Celle-ci peut être exercée soit directement soit indirectement, souligne t il .

Aussi longtemps qu’à partir de l’article 8 de la loi fondamentale, il n’y a aucune différence entre l’élection à la forme universelle indirecte et indirecte, l’on ne devrait pas tellement polémiquer autour de la candidature de Pierre Nkurunziza selon lui.

Personne d’autre à part le premier vice président de la république lors de l’ouverture de l’atelier des acteurs politiques pour la préparation des élections de 2015 n’avait encore évoqué ces deux articles.

La polémique était telle que chaque homme politique burundais évoquait uniquement les articles 299 qui concernent la mise en cause des accords d’Arusha pour parler à propos du probable mandat de Pierre Nkurunziza si une fois il venait à se présenter aux élections en 2015. La polémiqué a duré les deux mois qui viennent de s’écouler. Jusqu’à présent, le projet de loi sur la constitution se trouve sur la table du parlement. Les articles à amender restent un secret malgré tout.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2259 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 3 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 3 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 3 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 3 %)