La manifestation prévue au 9 courant est loin d’être une solution




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 4 décembre 2013  à 14 : 40 : 06
a

Les réactions mitigées fusent de partout par rapport à la marche manifestation des membres de l’Alliance Démocratique pour le Changement, ADC Ikibiri en vue de contraindre le pouvoir de Bujumbura à retirer le projet de loi sur la constitution afin qu’il soit débattu par tous les acteurs politique avant adoption et promulgation par le président de la république.

Au cours d’une interview que le porte parole du parti Mouvement pour le Rétablissement de la Citoyenneté, MRC-Rurenzangemero, a accordé à la Radio Isanganiro, le professeur Juvénal Ngorwanubusa a indiqué qu’au sein de ce parti l’appel à manifester dans la rue ne constitue pas du tout une solution. Selon lui, le seul cadre propice est la création d’un cadre d’échange qui devrait voir une participation inclusive des acteurs politiques.

Il a appelé le premier vice président de la république à joindre la parole à l’acte en mettant en place ce cadre comme il l’avait promis lors de l’ouverture de l’atelier à la fin de ce mois sur la préparation des élections de 2015.

Cathérine Mabobori, porte parole du premier vice président de la république du Burundi, a récemment dit que le premier vice président de la république avait été mal compris par les journalistes quand il déclaré la création d’un tel cadre.

Juvénal Ngorwanubusa a été on ne peut plus clair face à cette probable manque de compréhension dont seraient comptable s les journalistes. Pour lui, la parole du chef est une parole d’honneur. "Le premier vice président de la république du Burundi n’a qu’à venir devant le peuple burundais et la communauté internationale pour dire qu’il s’est dédit," a-t-il martelé.

Juvénal Ngorwanubusa a demandé à la communauté internationale et aux amis du Burundi d’inciter le gouvernement à créer un tel cadre.

Selon Joseph Ndayizeye, le président de la ligue Iteka, les lois qui régissent le Burundi accordent aux citoyens le droit de manifester. Cependant, il faudrait faire preuve de retenue pour les uns et les autres. Pour lui, les partis politiques devraient savoir que les manifestations aussi longtemps qu’elles n’auront pas été accordées par le pouvoir de Bujumbura ne seront pas utile pour ces partis politiques de l’opposition.

Ce projet de loi sur la révision de la constitution fait toujours objet de polémique. L’Assemblée nationale avait prévue de donner son point de vue sur celle-ci ce mardi dans l’après midi. A la dernière minute elle vient d’être reportée à une date toujours inconnue.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

790 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 2 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 2 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 2 %)