Un nouveau parti dénommé APDR agréé malgré l’opposition




Par: Désiré Nimubona , jeudi 5 décembre 2013  à 13 : 39 : 56
a

Un nouveau parti, a été agréé hier mercredi dans l’après midi par le Ministère de l’Intérieur, selon une source du Ministère de l’Intérieur.

Il s’agit de l’Alliance pour le Paix le Développement et la Réconciliation (APDR) dirigé par Laurent Manirakiza.

Ce parti qui vient d’être agréé est le 44ème et son agrément avait été annoncé d’ailleurs par le Ministre de l’Intérieur Edouard Nduwimana, il y a à peu près trois semaines, sur les ondes de la Radio Isanganiro, lors de l’émission « Karadiridimba ».

APDR n’est pas nouveau dans les milieux médiatiques. Le 14 Novembre 2013, une centaine de jeunes gens, venu essentiellement de Ndava dans la Commune Buganda (Cibitoke), avaient annoncé la création de cette organisation pour se désolidariser avec les leaders de l’ADC-ikibiri, un collectif d’une dizaine de partis politiques de l’opposition burundaise.

A cette époque, un certain Aimable Bakundukize se présentait comme son président. Cependant, ce mercredi lors de l’agrément le nom de Laurent Manirakiza a été annoncé comme président de cette nouvelle formation politique.

Bakundukize avait annoncé que cette formation attendait l’agrément « du Ministère de l’Intérieur » ayant dans ses attributions, la gestion des partis politiques.

Cette formation dénommée APDR avait annoncé que l’ADC-Ikibiri était un obstacle au développement et que les jeunes des différant partis de l’opposition s’étaient mobilisés pour se désolidariser avec l’ADC-Ikibiri », jugée d’ailleurs illégale et par le Ministre de l’Intérieur, et par ces mêmes jeunes qui se réclament anciens membres de cette alliance.

L’opposition burundaise avait dénoncé « une autre tentative de diviser l’opposition » burundaise.

Léonce Ngendakumana, président de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri) avait appelé « le Gouvernement de s’asseoir avec l’ADC-Ikibiri » pour trouver des solutions, s’estimant être une seule opposition du régime actuel.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

909 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Que devient le prochain round d’Arusha ?,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Une journée du combattant qui divise ,(popularité : 3 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Les acteurs politiques ont-ils besoin de la CVR ?,(popularité : 3 %)