Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


UB : Des nominations objets de remous




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 décembre 2013  à 06 : 19 : 22
a

Le conseil d’administration de l’Université du Burundi a procédé à la nomination de 45 assistants et maitres assistants, il y a plus de 4 mois. Ces nominations qui ont eu lieu sous l’aval du ministre de tutelle font objet de polémique. Isanganiro vous amène à la découverte de certains des noms dans ces facultés et instituts à partir d’une liste élaborée par le rectorat de l’Université du Burundi.

Dans la faculté de droit et celle des sciences économiques et administratives, 7 candidats ont été retenus. L’ordre dans lequel les noms de ces personnes avaient été écrits n’a pas été respecté du moins dans le choix de ces candidats. Dans ces deux facultés, 5 des 7 sont originaires de la province de Cibitoke.

Les deux qui restent sont originaires des provinces Ngozi et Rutana. Visiblement, certains des candidats avaient une note inférieure par rapport à celle exigée dans le choix des assistants mais ont été retenus. Pour illustration Faida Catherine, originaire de Cibitoke avait eu 60%. Kwizera Eloi Edouard, originaire de Gitega et d’ethnie Hutu avait eu la mention distinction de la première à la quatrième année dans la faculté de droit. Il avait eu 72, 47% au total. Sa candidature a été rejetée.

Dans d’autres facultés, la situation est similaire sauf que la province de Cibitoke n’est pas aussi représentée. Dans la faculté d’agronomie et de bio-ingénierie, le conseil d’administration a retenu 11 candidats. Personne d’entre elles n’avait eu la mention exigée préalablement à savoir la mention distinction. Whilmine Wibereho avait eu 73, 78 % dans la même faculté. La candidature de cette fille originaire de Bujumbura Mairie a été rejetée.

A l’Institut Supérieur du Commerce, 3 candidats ont été engagés à ces postes. L’un d’entre eux avec le diplôme de doctorat en anthropologie socio-culturelle. A l’institut de Pédagogie Appliquée, sur les 4 qui ont le privilège d’enseigner à l’Université l’un d’entre eux n’avait pas déposé son dossier au rectorat pour qu’il soit analysé à l’instar de ceux des autres candidats. Son nom se trouve sur les listes en provenance du ministère de tutelle.

Jusqu’à présent le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dit qu’il n’a fait mettre en application le décret loi de 2012 portant organisation et fonctionnement de l’Université du Burundi. Faux, rétorquent de leurs parts certains des professeurs de cette Université, l’article de 82 de ce décret loi stipule que les instituts et facultés ont droit de regard sur les aspects purement techniques ayant trait à l’enseignement. Ce décret loi n’abroge pas non plus les statuts régissant l’Université du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2169 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 16 %)

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 15 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 14 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 14 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 12 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 12 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 12 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 12 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 12 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 12 %)