Les USA saluent la participation des burundais à la MISCA, promettent le soutien




Par: Bernard Bankukira , vendredi 13 décembre 2013  à 16 : 39 : 07
a

L’Ambassadeur des Etats-Unis au Burundi, Dawn Liberi, a rencontré les unités de l’armée nationale burundaise lors de leur embarquement pour Bangui, en République Centrafricaine (RCA).

A l’aéroport international de Bujumbura, l’Ambassadeur Liberi a félicité les troupes burundaises et les a remerciés pour leur participation à la Mission Internationale de Soutien à la République Centrafricaine (MISCA).

« Le Burundi a été un fidèle partenaire en Somalie, où il s’est porté volontaire au début de la mission de l’Union Africaine, et aujourd’hui c’est le deuxième pays le plus grand contributeur de troupes. Nous espérons que le Burundi peut catalyser la même stabilité et le succès à la Mission International de Soutien à la République Centrafricaine sous l’égide de l’Union Africaine. » A-t-elle souligné.

L’Ambassadeur Liberi a indiqué que les Etats-Unis continueront toujours à soutenir les forces africaines dans les efforts de la communauté internationale de contrecarrer une catastrophe humanitaire dans ce pays de l’Afrique centrale, ancienne colonie française.

« Les Etats-Unis octroient 1,5 millions de dollars en appui de transport aérien pour permettre aux forces africaines de se déployer rapidement pour éviter l’expansion de la violence des sectes en République Centrafricaine.

« Les Etats-Unis se joignent à la communauté internationale dans cet effort, parce que nous croyons qu’une action immédiate est nécessaire pour éviter une catastrophe humanitaire en République Centrafricaine, et en raison de notre intérêt pour la paix et la sécurité dans la région.

« Les États-Unis s’emploient à trouver des ressources supplémentaires qui pourraient être disponibles pour répondre aux nouvelles demandes d’assistance afin de soutenir les efforts de la communauté internationale en République Centrafricaine. » A déclaré l’Ambassadeur Liberi.

Ella a également souligné l’importance de la stabilité et de la sécurité en République Centrafricaine et la volonté du gouvernement américain à appuyer la mission dirigée par l’Union Africaine afin de fournir une aide humanitaire et établir un environnement dont l’objectif est une transition politique vers un gouvernement démocratiquement élu.

La République Centrafricaine est déstabilisée depuis que le mouvement rebelle Seleka, composés principalement de musulmans, a chassé le président chrétien François Bozize le 24 mars 2013 et porté au pouvoir l’actuel Michel Djotodia. Un conflit inter-communautaire violent et meurtrier oppose les milices de la Seleka fidèles au président Michel Djotodia, à des groupes d’auto-défense chrétiens reconnus être soutenus par des anciens militaires des Forces armées centrafricaines fidèles au président renversé François Bozizé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

677 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 7 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 5 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 5 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)