Bamvuginyumvira auditionné puis reconduit en prison




Par: Désiré Nimubona , vendredi 13 décembre 2013  à 17 : 22 : 42
a

Le vice président du Frodebu Frédéric Bamvuginyumvira a comparu pour la deuxième fois devant la justice, après son arrestation jeudi.
Poursuivi pour atteinte aux bonnes mœurs et tentative de corruption, Bamvuginyumvira s’est montré plus ou moins souriant, affichant de temps en temps de morale ce matin dès son arrivé.

A la sortie de cette audition, l’avocat de Bamvuginyumvira s’est montré satisfait : « A voir la sérénité avec laquelle l’audition a eu lieu, j’ai l’espoir qu’il va vers la sortie » de la prison, a déclaré Me Segatwa.
Selon lui, le procureur affiche des intentions de savoir la vérité sur cette arrestation.

« Apparemment le procureur veut savoir la vérité car il a bien conduit son travail (…) », a dit Me Segatwa, ajoutant que tous les camps et même ceux qui sont accusés d’avoir pris des photos, ont été aussi écoutés.

Après une audition depuis 9h de ce vendredi, le vice président du Frodebu, Frédéric Bamvuginyumvira a été reconduit à la prison centrale de Mpimba, d’où il était parti ce matin, vers 17h de ce même vendredi.

Ecouté depuis le matin, l’ancien vice président de la République était assisté par ses avocats dont Me Fabien Segatwa. Lors de cette comparution devant le parquet de la cours anti corruption, situé en pleine ville de Bujumbura, près de la banque Centrale (Banque de la République) des militants et sympathisants de l’opposition, les organisations de la société civile et les médias étaient aussi au rendez-vous.

La police était aussi au rendez-vous selon notre constat, et les slogans de soutien de la part des membres de l’opposition étaient aussi au rendez-vous.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2641 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)

Des députés belges réclament justice pour Ernest Manirumva,(popularité : 2 %)

Enquêtes sur les exécutions extrajudiciaires : pour aboutir à quoi ? ,(popularité : 2 %)

’Probable avenir des Imbonerakure’’,(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

Cinq ans de prison pour Faustin Ndikumana, la défense interjettera appel ,(popularité : 2 %)

Remous autour d’une école construite en province de Bururi sur contribution de Rutana,(popularité : 2 %)