Burundi : La Banque Mondiale recommande la réduction des « exonérations et les subventions inutiles »




Par: Désiré Nimubona , jeudi 19 décembre 2013  à 17 : 35 : 58
a

Un rapport de la Banque Mondiale recommande au Gouvernement du Burundi de « mobiliser à court terme, des recettes internes » et la « gestion » en toute transparence des exonérations.

« Le Burundi a fait d’énormes progrès dans la mise en œuvre des politiques en faveur des pauvres, mais son économie reste vulnérable aux chocs externes, y compris la volatilité des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers, les effets négatifs du changement climatique et la diminution de l’aide au développement », a déclaré Rachidi Radji (voir photo) le représentant de la Banque mondiale au Burundi, dans l’atelier qui va durer une seule journée.

« Sur le plan budgétaire, le Burundi manque de marge de manœuvre, mais le gouvernement doit continuer ses efforts pour mettre en œuvre les réformes fiscales, élargir l’assiette fiscale, et réduire les exonérations et les subventions inutiles », a déclaré Marco Larizza, chef d’équipe du projet de la Banque mondiale et auteur principal du rapport, dans un communiqué rendu public lors de cet atelier.

Le Ministre des Finances et de Planification au Développement lui, ne croit pas aux pertes dues aux exonérations.

Selon lui, « certains pensent que les exonérations sont une perte », mais au contraire il y a des bénéfices, surtout avec les infrastructures construits grâce à ces exonérations.

L’OBR avait annoncé en septembre 2013 que dans trois mois, le pays avait perdu 24 milliards du aux exonérations, promettant de faire plus de rigueur dans l’octroie de ces exonérations.

La croissance économique burundaise rester faible, s’indigne la banque mondiale, au moment où les chocs externes, dus à l’instabilité des prix du pétrole et des aliments. Elle est évaluée à moins de 5%, une croissance jugée très faible à voir la pauvreté du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2896 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 7 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 2 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 2 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 2 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 2 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 2 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 2 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 2 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 2 %)