Burundi : La Banque Mondiale recommande la réduction des « exonérations et les subventions inutiles »




Par: Désiré Nimubona , jeudi 19 décembre 2013  à 17 : 35 : 58
a

Un rapport de la Banque Mondiale recommande au Gouvernement du Burundi de « mobiliser à court terme, des recettes internes » et la « gestion » en toute transparence des exonérations.

« Le Burundi a fait d’énormes progrès dans la mise en œuvre des politiques en faveur des pauvres, mais son économie reste vulnérable aux chocs externes, y compris la volatilité des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers, les effets négatifs du changement climatique et la diminution de l’aide au développement », a déclaré Rachidi Radji (voir photo) le représentant de la Banque mondiale au Burundi, dans l’atelier qui va durer une seule journée.

« Sur le plan budgétaire, le Burundi manque de marge de manœuvre, mais le gouvernement doit continuer ses efforts pour mettre en œuvre les réformes fiscales, élargir l’assiette fiscale, et réduire les exonérations et les subventions inutiles », a déclaré Marco Larizza, chef d’équipe du projet de la Banque mondiale et auteur principal du rapport, dans un communiqué rendu public lors de cet atelier.

Le Ministre des Finances et de Planification au Développement lui, ne croit pas aux pertes dues aux exonérations.

Selon lui, « certains pensent que les exonérations sont une perte », mais au contraire il y a des bénéfices, surtout avec les infrastructures construits grâce à ces exonérations.

L’OBR avait annoncé en septembre 2013 que dans trois mois, le pays avait perdu 24 milliards du aux exonérations, promettant de faire plus de rigueur dans l’octroie de ces exonérations.

La croissance économique burundaise rester faible, s’indigne la banque mondiale, au moment où les chocs externes, dus à l’instabilité des prix du pétrole et des aliments. Elle est évaluée à moins de 5%, une croissance jugée très faible à voir la pauvreté du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2870 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 9 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 2 %)

Lycée Kiremba-Sud : Finie l’obscurité,(popularité : 2 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 2 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 2 %)