Attention aux fêtes de fin d’année !




Par: Digne Niyomwungere , lundi 23 décembre 2013  à 17 : 08 : 02
a

Le gouvernement du Burundi demande à la population à veiller à sa propre sécurité pendant les les fêtes de fin d’année, notamment en collaborant étroitement avec l’administration locale et les forces de défenses et de sécurité.

Dans un communiqué de presse signé par Philipe Nzobonariba ce lundi Porte parle du gouvernement, il recommande aux burundais de ne pas dilapider les revenus obtenus à la sueur de leur front.

Dans ce communiqué sorti ce lundi à cet effet, le gouvernement de Bujumbura invite les gestionnaires des boites de nuit à respecter scrupuleusement la réglementation en vigueur, notamment en ce qui concerne l’insonorisation.

Pour ce qui est de la circulation des personnes et des biens, le gouvernement rappelle que la conduite en état d’ébriété est strictement interdite.

Le dispositif alcootest sera utilisé pour détecter les conducteur ayant consommés les boissons alcoolisés. Tous ceux qui seront testés positifs verront leurs véhicules ou motos mis à la chaine aux frais de contrevenants et il seront de surcroit sanctionnés, précise ce communiqué de presse.

Le gouvernement rappelle que la circulation des motos et des des vélos est interdite au-delà de 18 heures et demande aux forces de défense et de sécurité, ainsi qu’à l’administration de sensibiliser la population sur la vigilance afin de prévenir d’éventuelles attaques terroristes pendant les fêtes de fin d’ année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1177 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 16 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 12 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 10 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 10 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 9 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 9 %)

Société : Anniversaire de la Radio Isanganiro, un ouf de soulagement aux familles de Cashi,(popularité : 9 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 9 %)