"Pourtant la loi en faveur des dénonciateurs n’existe pas’’




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 24 décembre 2013  à 07 : 01 : 35
a

« Le ministère public a porté plainte au niveau de la cour suprême sous prétexte que l’infraction dont Frédéric Bamvuginyumvira est présumé innocent pourrait se répercuter sur les dénonciateurs si une fois celui-ci retrouvait sa liberté provisoire », c’est en substance la motivation principale à la base de la réincarcération de l’ancien vice- président de la république du Burundi.

A sa sortie de la chambre de conseil à la cour suprême ce lundi, les avocats de Frédéric Bamvuginyumvira ont déploré l’absence de cette infraction dans le code procédure pénale burundais. Selon Raphaël Horumpende , l’un des quatre avocats , si cela est la raison qui aurait incité le ministère public à s’opposer à la libération provisoire de leur client, tel ne devrait pas du tout être un argument.

Raphaël Horumpende a dit que Frédéric Bamvuginyumvira a été arrêté par des personnes détentrices d’armes et qui se sont servis de leurs pouvoirs en violations de la loi pour les arrêter.

Pour Raphaël Horumpende, il est aberrent d’affirmer que ces personnes aient eu peur du moment qu’elles ont une parcelle de pouvoir dans ce pays.

Le ministère public a aussi porté plainte en réaction contre la caution d’un millions de francs bu qui n’avait pas fait objet de convergence en chambre de conseil au niveau de la cour anti corruption , a encore souligné Raphaël Horumpende au sortir de la séance de ce lundi. Faux, le siège n’a qu’à consulter le procès verbal de la séance de ladite chambre, a rétorqué le même Raphaël Horumpende.

Après cette séance à la cour suprême, l’ancien vice président de la république a été conduit à la prison centrale de Mpimba d’où il était venu.

Lors de son arrestation, Frédéric Bamvuginyumvira avait été présumé coupable de relation sexuelle avec une femme en Mairie de Bujumbura et de tentative de corruption. Pourtant cette femme avec laquelle elle se serait couchée était amie à la famille Bamvuvinyumvira selon du moins les témoignages de l’épouse de Frédéric Bamviginyumvira.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

452 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 57 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

La commission ad hoc de la CVR en panne ,(popularité : 2 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 2 %)