Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 24 décembre 2013  à 15 : 23 : 58
a

« Les burundais attendent de Pierre Nkurunziza qu’il s’exprime sans ambages s’il compte respecter la constitution en déclarant clairement qu’il ne se fera pas élire à sa propre succession en 2015. Tel est en tous cas, le meilleur message qu’il aura accordé à son pays s’il ose sortir de son silence », ce sont les propos de Vital Nshimirimana, Délégué Général du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, FORSC, à propos des remous autour de la révision de la constitution.

Dans une conférence organisée par FORSC ce mardi, Vital Nshimirimana a dit que durant les débats sur la révision de la constitution qui ont eu lieu la semaine dernière, les partenaires politiques n’ont pas eu le temps de s’exprimer sur une question pourtant essentielle, à savoir la candidature de Pierre Nkurunziza en 2015 qui fait objet d’intrigues politiques ces derniers jours.

Selon lui, certains partis politiques (dont il n’a pas mentionné les noms) commencent à emprunter des voies labyrinthiques en soutien à une probable candidature de Pierre Nkurunziza à la tête de l’Etat en 2015 pour leurs propres intérêts et surtout en faisant fi de la loi.

Pour les 519 organisations de la société civile engagées dans la campagne « Ne touchez pas au consensus d’Arusha », la seule et unique position de la société civile est le respect du contenu des accords d’Arusha et de la constitution actuelle.

Il a invité les burundais et le président de la république du Burundi lui-même à lire les articles de la loi fondamentale à savoir 7, 8 , 96, 106 et 302 pour constater que ceux qui réclament son départ à la fin de ses deux mandats ont effectivement raison.

Ces organisations de la société civile estiment que le seul et meilleur cadeau que Pierre Nkurunziza devrait donner aux burundais dans ces fêtes de fin d’année est qu’il dise sans ambigüité qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession en 2015 puisque l’aiguille qui compte ses deux mandats arrive au bout d’ici la fin de celui de 2010.

En tournée dans la province de Gitega, Pascal Nyabenda, Président du parti présidentiel, CNDD-FDD, a indiqué très récemment que l’assemblée Nationale et le Sénat seront les derniers à avoir le dernier mot sur la révision de la constitution.

Pour Vital Nshimirimana, le pouvoir actuel et le parti au pouvoir en particulier ont intérêt à se faire honneur en respectant les points qui ont fait objet de convergence entre acteurs politiques au cours des débats qui ont eu lieu au palais de congrès de Kigobe.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1808 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message