Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 24 décembre 2013  à 15 : 49 : 13
a

« L’inspection générale de l’Etat a décidé de jouer le rôle d’arbitre entre le corps syndical et le ministère de tutelle. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de sursoir à la grève », ce sont les propos de Pascal Kakana , président du Syndicat des Enseignants de l’Université du Burundi, SEUB .

Au cours d’une interview qu’il accordée à la Radio Isanganiro ce mardi, ce professeur a indiqué que puisque chaque camp reste campé sur sa position, cette inspection a accepté de concilier les points de divergence sur l’engagement des enseignants assistant et maîtres assistants qui fait objet de polémique.

Selon Pascal Kakana, même si ce corps syndical a accepté de faire preuve de patience depuis le 16 de ce mois, rien ne justifie pas du tout qu’ils ne vont pas faire cette grève et c’est la raison pour laquelle ce syndicat demande aux autorités concernées d’honorer cet engagement.

Les divergences de vue autour de l’engagement des 45 enseignants datent de plus de trois mois. Sous l’aval du ministre de tutelle, l’Université du Burundi a procédé au recrutement des assistants et maîtres assistants.

Pascal Butore, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, avait justifié l’engagement de ces enseignants. Il a dit qu’il n’a fait que mettre en application la loi de 2012 régissant le fonctionnement de l’Université du Burundi.

Il avait dit en outre qu’en accordant l’emploi à ces personnes, il avait aussi mis en application l’inclusion qui est aussi une valeur dans une université nationale. Selon lui, certaines provinces du pays ont été écartées de cette université tout au long de l’histoire du Burundi, qu’il serait salutaire pour lui d’insérer l’inclusion parmi les critères de d’engagements à l’Université du Burundi. Cependant, le ministre dont il est question ici a dit que les compétences scientifiques ont aussi eu une place de choix dans ce recrutement.

De sa part le président du syndicat SEUB ne passe pas par quatre chemins pour s’inscrire en faux contre les propos du ministre Butore Pascal.

"Les doyens n’ont pas été consultés alors que cela est prévu par la loi régissant l’Université," dit-il.

"La plupart de ces enseignants sont proches du ministre de tutelles et surtout du parti au pouvoir.

"La mention exigée pour ces recrutements n’a pas été objective parce que la note que la plupart de ces personnes ont obtenue n’est pas claire sur dossiers de recrutement," selon Pascal Kakana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1987 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 18 %)

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 18 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 17 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 14 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 14 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 14 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 14 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 14 %)

Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais,(popularité : 13 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 13 %)