UB : L’éducation supérieure bientôt un privilège




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 26 décembre 2013  à 06 : 19 : 24
a

Le parti PTD Twungurunani déplore l’annulation de la bourse pour les étudiants de l’Université du Burundi et des Universités privées qu’envisage le gouvernement du Burundi au fur et à mesure du temps selon du moins un projet y relatifs aujourd’hui sur la table du gouvernement.

Dans un communiqué de presse que ce parti a rendu public ce mardi , Paul Nkunzimana, le président de ce parti et en même temps professeur d’Universités a déploré que désormais le fils du pauvre n’aura plus le droits à l’enseignement surtout supérieur. Au regard du manque de moyen financier dans ce pays, la plupart des enfants ne seront pas en mesure de se payer de frais donnant lieu au diplôme de l’enseignement supérieur selon lui .

Melchisédech Nduwayezu, membre de la jeunesse au sein de ce parti, dit que les conséquences de ce décret en cours de promulgation sont énormes pour le peuple burundais . Selon lui, 68% d’entre ces derniers vivent sous le seuil de pauvreté. Il sera inéluctable qu’ils soient incapable de se payer les frais de bourses pour l’enseignement supérieur raison pour laquelle, le gouvernement a toujours accepté de payer la bourse pour les étudiants, indique-t-il.

De la part de Melchisédech Nduwayezu, les conséquences d’un tel acte sont inéluctables pour le pays.

Cette sortie médiatique a lieu au moment où un projet de loi y relatif se trouve sur la table du gouvernement. La bourse sera supprimée au fur et à mesure du temps selon les sources du ministère de l’enseignement supérieur qui ne précise pas cependant tout le contenu de ce projet de loi.

Difficile de dire depuis quand datent les tentatives de suppression de la bourse. Depuis la période de Pierre Buyoya à tête de l’ Etat la bourse vient à compte goute et se trouve à la base de nombre d’arrêts des enseignements à l’Université du Burundi. Sa suppression risque de constituer en tous cas un malaise pour l’accès à l’enseignement supérieur pour tous même si elle était aussi insuffisante. Paul Nkunzimana estime de sa part que l’accès à l’Université sera un privilège pour les filles et fils des riches dans ce pays si une fois ce projet de loi serait adopté et promulgué tel qu’il se trouve pour le moment .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2038 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 21 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 12 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 8 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 5 %)

Les enfants inquiets de la situation au Burundi,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 5 %)

Peut- on en arriver jusque là au nom de l’amour ?,(popularité : 4 %)

Burundi : L’enseignement supérieur en difficultés,(popularité : 3 %)