La population de Rukaramu s’insurge contre les militaires de cette localité.




Par: Digne Niyomwungere , Friday 27 December 2013  à 06 : 37 : 22
a

Les habitants de la zone Rukaramu de la province Bujumbura se plaignent des militaires de la 26ème transversale qui les obligent à transporter le bois de chauffage et l’eau. Ceux qui refusent sont battus ou empêchés à continuer leurs activités.

«Lorsque nous voulons passer, ils nous empêchent de continuer la route nous forcent de retourner pour leur chercher le bois de chauffage», affirme l’un de ces habitants.

Selon cette population lundi et vendredi de chaque semaine, aucun ne peut passer près de cette position militaire sans déposer du bois de chauffage; seuls les élèves en uniforme en fait l’exception.

Outre l’obligation d’amener le bois de chauffage, pour ces militaires, la population de cette localité est aussi contrainte d’aller puiser de l’eau pour ces militaires. Chose étonnante, l’administration à la base cautionne ces pratiques d’après toujours ces habitants.

«Par exemple quand nous nous rendons aux champs, ils confisquent nos vélos. Nous sommes contraints d’aller puiser de l’eau pour eux avant de continuer nos chemins», explique un autre résident de cette localité

Les habitants de Rukaramu demandent aux responsables militaires de mettre à la disposition de cette position toute la logistique nécessaire.

Le porte parole de l’armée Gaspard Baratuza a promis de vérifier le fondement de cette grogne des habitants dans cette localité, promettant même des sanctions au cas où elle serait authentique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1888 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 94 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 14 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 9 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 7 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 5 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 5 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 4 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 4 %)